Sense8

Nationalité : Américaine
Réalisateurs : Lana Wachowski / Lilly Wachowski
Genres : Drame / Fantastique / Science-Fiction
Acteurs : Miguel Angel Silvestre, Jamie Clayton, Tuppence Middleton, Freema Agyeman, Tina Desai, Brian J. Smith, Max Riemelt, Toby Onwumere

Synopsis :

« Huit individus éparpillés aux quatre coins du monde sont connectés par une soudaine et violente vision. Désormais liés, ils se retrouvent capables du jour au lendemain de se voir, de se sentir, de s’entendre et de se parler comme s’ils étaient au même endroit, et ainsi accéder aux plus sombres secrets des uns et des autres. Les huit doivent dès lors s’adapter à ce nouveau don, mais aussi comprendre le pourquoi du comment. Fuyant une organisation qui veut les capturer, les tuer ou faire d’eux des cobayes, ils cherchent quelles conséquences ce bouleversement pourrait avoir sur l’humanité. »

(Source Allociné : http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=11498.html)

Mon avis :

J’ai adoré cette série, mais cela n’a pas été facile. Dans mes souvenirs j’avais commencé à voir le premier épisode l’année dernière et je n’avais pas du tout accroché. Et puis récemment je suis tombée sur des critiques de cette série. Les avis étaient très partagés, tranchés, soit on accrochait, soit on détestait. Cela a piqué mon intérêt. Il y avait beaucoup de critiques positives et je me suis dit pourquoi ne pas redonner sa chance à cette série.

J’ai donc recommencé du début et cette fois-ci, allez savoir pourquoi, j’ai tout de suite accrochée. Dès les deux premiers épisodes je n’arrivais plus à décrocher. J’ai vu 3 épisodes en 1 soirée… L’histoire est assez alambiquée donc accrochez-vous au début et essayez de laisser couler les informations. Ne cherchez pas désespérément à tout comprendre d’un coup. Cela viendra petit à petit. Ne cherchez pas des raisonnements logiques à tout cela, je rappelle que c’est une série fantastique.

Wachowski est un nom connu désormais, mais personnellement je n’ai jamais été une grande fan de leurs oeuvres précédentes : V pour vendetta, Jupiter le destin de l’univers, Cloud Atlas, etc. Personnellement, je n’ai aimé aucun de ces films… Toutefois, je reconnais qu’ils avaient leur côté original.

Cette série n’a eu droit qu’à 2 saisons, comme je le disais au début elle a vraiment causé beaucoup de débat. Je me dis toutefois que ce n’est pas une mauvaise chose. Les séries américaines avec 10 saisons m’ennuient personnellement. J’aimes les séries coréennes avec 1 seule saison, on étire pas le scénario jusqu’à ne plus avoir que 3, 4 épisodes intéressants et le reste est juste là pour remplir. J’aurais toutefois préférée peut-être 3 saisons plutôt que 2, car j’avoue que la fin est un peu expéditive. Mais bon, on se contente de 2 saisons, je suis déjà heureuse qu’il y ait une fin j’ai déjà vu des séries arrêtées au milieu de l’histoire…

J’ai beaucoup aimé l’histoire, tous ces personnages, qui se connectent et partagent une relation si forte. On dit toujours qu’on naît et qu’on meurt seul et que donc par définition on vit seul, ici cette notion ne s’applique plus. Mais voudrait-on vraiment tout partager avec d’autres personnes. Je suis quelqu’un d’assez introvertie et je suis heureuse de garder mes émotions pour moi-même. Vivre seule cela me convient (jusqu’à un certain point). Cela me paraîtrait étrange voir gênant de partager chacune de mes pensées, compétences, émotions, sens, avec des étrangers. Toutefois, je comprends l’attrait que cela peut susciter.

Les acteurs étaient excellents, c’est sans doute la raison principale qui m’a fait aimer cette série. Je me suis attachée à chacun d’entre eux et j’étais vraiment triste à la fin du dernier épisode. Chacun à son univers, son histoire, sa culture et c’est très intéressant. Une minute on est au Etats-Unis, la minute suivante en Corée, et la suivante en Afrique. Certaines critiques ont jugé la série trop naïve, trop simpliste, mais moi j’ai trouvé cela rafraîchissant et original.

Je vous recommande cette série. Essayez de voir au moins les 3 premiers épisodes de la saison 1 avant de décider de continuer ou non.

Bande Annonce :

Logan

CarnetsDeMarine_Logan

Date de sortie : 1 mars 2017
Durée : 2h17
Réalisateur : James Mangold
Acteurs : Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen, Boyd Holbrook
Genre : Science fiction, Action, Aventure

Synopsis :

« Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui. »

CarnetsDeMarine_Logan

Mon avis :

James Mangold, le réalisateur, avait déjà réalisé le dernier Wolverine (Le combat de l’immortel). Je vous rappelle que dans ce film l’immortalité et le pouvoir de régénération de Logan sont remis en cause. James Mangold a réalisé la série Zoo qui est excellente et que je vous recommande chaudement. C’est également lui qui a réalisé Night & Day un film que j’avais bien aimé.

Est-ce que Logan m’a plu ? Oui, j’ai beaucoup aimé ce film, mais pour vous expliquer pourquoi je vous préviens il va y avoir du SPOILER ! J’ai aimé ce film, mais il y a plusieurs choses qui m’ont titillés. Notamment, le fait qu’il y a beaucoup de choses qu’on ne nous explique pas. On ne sait pas pourquoi les autres membres des X-Mens sont morts. C’est très vaguement mentionné mais sans détails. On ne comprend pas tout à fait ce qu’il se passe avec Logan et pourquoi il vieillit. Bon je comprends que c’est lié à ce qu’il c’est passé au Japon dans le film précédent, mais il pourrait prendre 3 minutes pour l’expliquer sur un film qui dure 2h17… 🙂 Beaucoup de choses restent en suspens et c’était parfois frustrant.

CarnetsDeMarine_Logan

Le plus bizarre dans ce film était de voir Wolverine vieux. Un super héros qui doit porter des lunettes parce que sa vue baisse, qui a du mal a guérir, qui est alcoolique et avec des tendances clairement suicidaires. S’il ne devait pas s’occuper du professeur Xavier on se demande s’il serait encore là. Charles Xavier, qui lui-même n’est pas au mieux de sa forme. En effet, l’unique membre de l’équipe d’origine encore vivant dans ce troisième volet, est atteint d’une maladie dégénérative qui le contraint à s’isoler du monde, bourré de médicaments afin de brider ses pouvoirs. Il fait des crises lorsqu’il n’est pas shooté de médicaments et il risque de tuer des gens lors de ces crises qu’il ne contrôle pas.

Logan cache donc le professeur et le drogue. Il est devenu chauffeur de limousine pour gagner de l’argent pour acheter un bateau et s’enfuir avec le professeur et la personne qui l’aide à s’occuper de lui. C’est donc assez étrange de voir ces deux personnages d’habitude des héros, devenir des épaves… Wolverine est encore plus violent qu’avant et j’ai trouvé ce film plus sombre et plus sanglant que les anciens films. D’habitude même s’il tue des gens ce n’est pas aussi détaillé dans les images. Même sa façon de s’exprimer n’est plus aussi contrôlé que dans les anciens films. Dans les anciens film c’était un peu le rebelle, le bad boy à l’âme torturé, pour autant rien d’alarmant. Ici, Logan n’en a clairement plus rien à foutre de tout à part de Charles Xavier.

CarnetsDeMarine_Logan

Il se retrouve bien malgré lui avec une enfant sur les bras X-23 ou Laura poursuivie par la même organisation qui l’a affublé de ses griffes. Charles Xavier veut évidemment aider Laura et les autres enfants fruits des expérimentations de l’organisation. Logan reste donc fidèle à l’esprit de la saga X-Men, et surtout à la métaphore sur laquelle elle se base : celle de l’oppression des minorités. Aux discriminations auxquelles sont confrontés les X-Men depuis le premier film s’ajoute ici la recherche d’un Eden où les mutants pourront vivre à l’abri de ceux qui les tyrannisent.

Ce qui est assez amusant c’est que Laura et les autres enfants ont été créés au Mexique, ils sont tous hispanophones et sont tous nés de mères porteuses mexicaines. A un moment l’infirmière qui sauve Laura explique que l’organisation les croyaient trop pauvres et trop stupides pour comprendre et faire quoique ce soit contre eux, la compagnie américaine… Je me suis un peu demandée si ce film n’était pas un peu engagé. Je veux dire, en pleine crise migratoire et avec Trump et compagnie, c’est assez amusant de voir Logan baser son histoire sur une petite mexicaine qui cherche un Eden dans un autre pays pour survivre.

La relation mentor-élève de Wolverine et du professeur Xavier se développe pour laisser place à des rapports presque filiaux. Logan, prend soin du professeur comme d’un père. La responsabilité de protéger les mutants passe d’une main à l’autre : la mission revient à Logan lorsque Charles Xavier meurt, avant que Wolverine ne succombe lui-même à ses blessures.

C’est la fin de ce film et la fin de la saga Wolverine avec Hugh Jackman. Logan sacrifie sa vie pour sauver celle de Laura, sa fille, créée à partir de ses cellules et qui l’appelle papa avant qu’il ne meurt. Elle continue sans lui sa quête d’un Éden, accompagnée d’une toute nouvelle génération de mutants. L’histoire se termine, et la mission de protéger les mutants a été transmise à la nouvelle génération créée en laboratoire.

Autant vous dire que vous ne vous ennuierez pas pendant ce film ! Je vous le recommande chaudement. Charles Xavier, Logan et Laura sont touchants et les acteurs ont fait un excellent travail. Le scénario est bien, même si certaines questions restent en suspens. Les scènes d’action sont très bien chorégraphiées et le tout forme un ensemble cohérent et intéressant.

Trailer :

Note : 8 / 10

Premier contact

CarnetsDeMarine_PremierContact

Date de sortie : 7 décembre 2016
Durée : 1h56
Réalisateur : Denis Villeneuve
Acteurs : Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker
Genre : Science fiction

Synopsis :

« Lorsque de mystérieux vaisseaux venus du fond de l’espace surgissent un peu partout sur Terre, une équipe d’experts est rassemblée sous la direction de la linguiste Louise Banks afin de tenter de comprendre leurs intentions.
Face à l’énigme que constituent leur présence et leurs messages mystérieux, les réactions dans le monde sont extrêmes et l’humanité se retrouve bientôt au bord d’une guerre absolue. Louise Banks et son équipe n’ont que très peu de temps pour trouver des réponses. Pour les obtenir, la jeune femme va prendre un risque qui pourrait non seulement lui coûter la vie, mais détruire le genre humain… »

CarnetsDeMarine_PremierContact

Mon avis :

Denis Villeneuve a réalisé Incendies, Prisoners et Sicario entre autres films, cela vous donne une idée du bonhomme… Si vous n’avez pas vu ces films je vous invite à les voir. Tout comme je vous invite à voir Premier contact. Les 10 premières minutes du film je ne comprenais pas tout, et les passages avec ses souvenirs me paraissaient inutiles. Et puis je me suis dit : « Marine arrête de te concentrer sur cela, regarde ce film jusqu’au bout sans chercher à comprendre pourquoi il y a sans cesse des flashbacks dont tu te fiches ». Et à la fin du film, j’étais assez bluffée par son idée. 🙂

CarnetsDeMarine_PremierContact

J’ai adoré et détesté ce film et je pense qu’il n’y a qu’en le voyant que vous comprendrez ma frustration. La fin du film était à la fois géniale et complètement décevante pour moi. Il faut comprendre que tout l’intérêt du film repose sur la linguistique. C’est à la fois très intéressant de rappeler à quel point notre langage influe sur notre cerveau et notre façon de percevoir les choses mais c’est aussi complètement frustrant (ALERTE S-P-O-I-L-E-R !) de savoir que tout le but du film était d’apprendre le langage des aliens qui viennent nous en faire don en remerciement du fait que nous allons les aider dans plus de 3000 ans ou je ne sais quoi… Tout cela car apprendre leur langue change notre perception du temps. Et par conséquent les flashbacks de Louise ne sont pas des flashbacks, mais la vision de son futur… WTF ?!

CarnetsDeMarine_PremierContact

Cependant, personnellement je n’ai aucune envie de connaitre mon futur ou même de changer ma façon de percevoir le temps. Je suis peut être un peu bête, mais je vous avoue que savoir que je vais épouser tel type, avoir un gosse avec lui, qui aura une maladie et que nous divorcerons puis que mon gosse va mourir. Et bien non je préfèrerais ne pas le savoir à l’avance. C’est un peu comme souffrir 2 fois plus… Et cela veut aussi dire que je peux changer ce futur puisque je le connais déjà, nan ?! Je préfère les choses simples. Et ne pas savoir, rend la vie plus belle selon moi. Nous avons tant de choix possibles…

CarnetsDeMarine_PremierContact

Revenons-en au film, celui-ci propose d’aborder la thématique de l’invasion extraterrestre d’un point de vue pacifiste en s’attardant sur la façon dont nous pouvons les comprendre, le tout en expliquant que le langage n’est pas seulement une façon de communiquer mais surtout une façon de voir et percevoir le monde. Rien que pour la pureté du message proposé et cette envie de rassembler plutôt que diviser dans une époque plus éclatée que jamais, ce film est important. Je pense que même si ce film peut être frustrant sur certains points sur d’autres il reste profond et touchant. J’aime la relation que Louise parvient a crée avec les extraterrestres et sa façon d’aborder les problèmes.

Trailer :

Note : 8 / 10

Assassin’s Creed

CarnetsdeMarine_Assassin'sCreed

Date de sortie : 21 décembre 2016
Durée : 1h56
Réalisateur : Justin Kurzel
Acteurs : Michael Fassbender, Marion Cotillard, Jeremy Irons
Genre : Science fiction, Action

Synopsis :

« Grâce à une technologie révolutionnaire qui libère la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son ancêtre Aguilar, dans l’Espagne du XVe siècle.  Alors que Callum découvre qu’il est issu d’une mystérieuse société secrète, les Assassins, il va assimiler les compétences dont il aura besoin pour affronter, dans le temps présent, une autre redoutable organisation : l’Ordre des Templiers. »

Mon avis :

Il faut savoir que le réalisateur (Justin Kurzel) est un réalisateur australien dont le dernier film Macbeth réunissait déjà Michael Fassbender et Marion Cotillard. Présenté en compétition au Festival de Cannes 2015, Macbeth déçoit et se solde par un flop au box office. Personnellement, je ne l’ai pas vu donc je ne peux pas juger mais j’avais vu les critiques de ce film et je m’inquiétais d’avance de ce qu’il allait faire pour Assassin’s creed. En fouinant un peu plus j’ai remarqué que Michael Fassbender était non seulement acteur mais aussi co-producteur de ce film.

CarnetsdeMarine_Assassin'sCreed

J’ai déjà joué à Assassin’s creed sur PC. Je n’ai pas fini le jeu mais j’ai aimé l’histoire et l’ambiance du jeu. Je sais que c’était un film très attendu par beaucoup de personnes. Toutefois, je ne suis pas une experte du jeu donc pour cette critique je me suis reposée sur ce que des amis gamers m’ont dit. Le film ne reprend pas vraiment le jeu et c’est une bonne chose sur l’idée car le jeu est basé sur une histoire assez complexe. Ils ont crée de nouveau personnages et modifié l’histoire tout en gardant l’univers et le fil de l’histoire de base.

Personnellement, moi qui connaissais le jeu sans le connaître en détails cela ne m’a pas gêné qu’on change tout cela, j’ai trouvé cela audacieux et bien tenté. Dommage, car je crois que cela n’a pas toujours accroché pour les plus connaisseurs. J’ai beaucoup aimé Michael Fassbender dans ce rôle. J’ai trouvé que les décors étaient très bien fait. Les scènes d’actions rendent justice à la cinématique du jeu. Cependant, pendant tout le film je n’ai pas accroché. J’ai trouvé certaines scènes lentes, qu’on se focalisait sur des détails inutiles sans nous les expliquer au final alors qu’on survolait des informations importantes pour comprendre l’univers d’Assassin’s creed. Les autres personnages ne servaient pas à grand chose… C’est un peu la sensation que j’ai ces derniers temps quand je vais voir un blockbuster américain il semble nous dire : « vous avez vu, c’était pas mal mais attendez la suite ». Les films ne sont plus construits comme des films mais comme des prétextes à aller voir la suite…

Cette façon de faire frustrante et uniquement orientée marketing nous place donc au cœur d’un récit qui développe des enjeux creux et des personnages auxquels on aura du mal à s’attacher. Certes, Michael Fassbender est charismatique mais on se fiche que son personnage parvienne à ses fins ou non. Marion Cotillard m’a ennuyé du début à la fin. Jeremy Irons a la classe mais il ne fait qu’observer des scènes avec les mains dans les poches… On a beau sentir une ambition de tous les instants avec une histoire originale ancrée dans un univers familiers pour les fans du jeu, à aucun moment on ne s’y attache. Pire, on s’ennuie souvent…

Ce qui m’a le plus déçu et ce qui a été une grosse erreur cela a été la scène de fin. Lorsque le héros part chercher la pomme dans le monde réel à un espèce de congrès de templiers. Il faut savoir que cette scène n’existe pas dans le jeu. Je pense avec raison, car c’est très casse gueule de vouloir amener cet univers à notre époque. Ce qui a été l’erreur ultime aura été la scène ou Jeremy Irons ouvre la pomme et … que rien ne se passe, une petite lumière verte sort de la pomme mais pourtant cela n’affecte personne… Et cela n’empêche pas Michael Fassbender de tuer Jeremy Irons… What ?! Vous auriez du le faire tuer le méchant juste avant qu’il n’ouvre la pomme. Elle sert à rien en fait cette pomme sinon… R-I-D-I-C-U-L-E. Et le plan de fin avec les trois assassins dans la nuit sur un toit immobile… Nan, nan, nan, c’est très dommage car je sens que ce film a un bon potentiel mais l’ensemble mis bout à bout donne quelque chose d’indigeste…

Je vous invite à aller le voir en divertissement mais honnêtement ce film n’est pas super. Peut-être avions-nous tous trop d’attentes. Je ne sais pas. Peut-être sommes-nous trop difficile à contenter… Personnellement, j’ai préféré Star Wars Rogue One à Assassin’s creed. J’espère juste que ce premier volet leur a permis de se faire la main et que le suivant n’en sera que plus réussi ! Restons positifs ! 😉

Trailer :

Note : 6,5 / 10

 

Star Wars – Rogue One

CarnetsdeMarine_StarWars_RogueOne

Date de sortie : 14 décembre 2016
Durée : 2h14
Réalisateur : Gareth Edwards (II)
Acteurs : Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Mads Mikkelsen
Genre : Aventure, Science fiction, Action

Synopsis :

« Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire. »

CarnetsdeMarine_StarWars_RogueOne

 Mon avis :

J’avais beaucoup de réserve sur ce film j’avais des doutes sur le scénario et sur l’impact que pourrait avoir le film. Le film met un petit moment à démarrer et le début est assez déroutant car pas mal de codes établis par George Lucas sont changés. Après avoir fait quelques petites recherches j’avais découvert que le réalisateur avait produit Godzilla… Autant vous dire que je n’étais vraiment pas emballée par cette histoire et que je me disais, encore un truc commercial juste pour qu’ils se fassent de l’argent pour Noël avec quelque chose n’ayant que peu de rapport avec l’univers Star Wars…

Cependant, j’ai quand même été rapidement prise par l’intrigue et l’action. Le film ne cessait pas de monter en puissance. Les personnages présentés étaient très intéressants, drôles pour certains, un méchant qui enfin tenait la route. Cela reste très cliché bien sûr et certaines blagues sont un peu lourdes mais on pardonne tout cela grâce au scénario vraiment très bien rédigé.

L’histoire d’un commando suicide chargé de voler les plans de l’Etoile de la Mort cela permet de voir la rébellion sous un autre jour, un jour plus violent et plus dans la réalité de la guerre. Bon l’héroïne qui perd son papa par contre, on nous l’a fait tellement de fois, j’ai un peu été déçue par ce côté de l’histoire. J’ai trouvé cela beaucoup trop facile. Mais j’ai aimé que ce film est un film. Ce n’est pas juste quelque chose pour nous présenter des personnages et une esquisse d’histoire comme les trilogies de nos jours. Ce film a un début, un problème, une action, une fin. Et ça, ça fait du bien ! C’est rafraîchissant après toutes ces trilogies où on nous présente des moitiés de films.

En termes d’effets spéciaux, je pense que le film va s’imposer comme une référence parce que de ce point de vu je pense que c’est le meilleur de la saga. Oui, je pense que de tous les films Star Wars celui-ci est celui qui tenait le plus la route. Les effets spéciaux sont très bien faits et je pense qu’on peut remercier le réalisateur qui semble avoir une grande expérience en la matière. La grande force du film c’est sa fin qui est à un modèle de cinéma d’action, la bataille finale est très bien réalisée, tout tombe juste et s’enchaîne à la perfection. Pour une fois je ne me suis pas ennuyée et j’ai trouvé cela cohérent.

Oui ce film n’est pas parfait et peut-être les fans de Star Wars ont été déçu. Moi qui ne suis pas fan, j’ai adoré ce film. Je suis entrée dans la salle de cinéma en me disant qu’au pire cela me ferait toujours quelque chose à critiquer. J’ai été agréablement surprise et je vous le recommande. 🙂

Bien joué Disney, bon coup marketing pour Noël (même si vous n’avez pas peur que les gamins soient choqués par votre fin ?!).

Trailer :

Note : 9 / 10

♦•♦•♦ Jurassic World ♦•♦•♦

Carnets_de_Marine_Jurassic_World

Date de sortie : 10 juin 2015

Durée : 2h05 min

Réalisateur : Réalisé par Colin Trevorrow

Acteurs : Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Nick Robinson, Omar Sy

Genre : Aventure, Action, Science-fiction

Carnets_de_Marine_Jurassic_World

Résumé :
L’Indominus Rex un dinosaure génétiquement modifié, pure création scientifique, sème la terreur dans le fameux parc d’attraction qui malgré les drames passés a ré-ouvert ses portes au public. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent sur le dresseur de raptors Owen Grady qui lui pense que c’est une très mauvaise idée de lâcher des raptors dans le parc même s’ils ont été entraînés. Il devra tout au long du film coopérer avec la dirigeante du parc Claire Dearing, une obsédée du contrôle, qui considère les dinosaures comme des produits et qui ne pense qu’à augmenter les rendements du parc. C’est d’ailleurs pourquoi elle a initié le projet de l’Indominus Rex, espérant ainsi attirer plus de visiteurs dans le parc.

Carnets_de_Marine_Jurassic_World

Mon avis :
J’ai été assez déçue par ce film. Peut-être avais-je trop d’attentes, d’où mon désarroi. Globalement, j’ai passé mon temps à me dire c’est bon il va se passer un truc, sans qu’il ne se passe jamais rien d’intéressant. Tout est prévisible, les personnages ne sont pas charismatiques, trop plats et trop lisses. Notamment les 2 jeunes garçons qui vraiment n’ont servi à rien. Quant à la rousse qui court en talons du début à la fin, elle est juste pathétique…
Je pense que mon personnage préféré, outre le dresseur de raptors qui sauve un peu le film, c’est le geek dans la salle de contrôle avec son tee-shirt « Jurassic Park » et ses petites figurines de dinosaures en plastiques disséminées sur son bureau.
Le film fait parfois des petits rappels sur les « Jurassic Park » précédents, à un moment les enfants se retrouvent dans l’ancien parc par exemple. J’ai trouvé que c’était une bonne idée mais pas assez bien exploitée. Comme tout le reste du film il faut dire. Il avait un énorme potentiel, gâché par un scénario où l’on s’ennuie… Alors qu’on devrait frissonner, vibrer et s’extasier !

Ce n’est que mon avis personnel, beaucoup ne pense pas comme moi. J’ai tout de même été heureuse de le voir rassurez-vous, je me suis bien divertie mais sans plus. Le fait de le voir sur grand écran avec les effets 3D a grandement aidé. Sur ce point, j’ai trouvé que le film a été très bien réalisé ! C’est juste le scénario qui n’a aucun intérêt…

Trailer : https://youtu.be/aJJrkyHas78

Note : 5, 5 / 10

Carnets_de_Marine_Jurassic_WorldCarnets_de_Marine_Jurassic_World