Myeongdong catholique cathédrale

Ligne 2 ou 3 – Station Euljiro 3-ga – Sortie 12
Ligne 4 – Station Myeongdong

Myeongdong_catholique_cathédrale_CarnetsdeMarine

La cathédrale de Séoul fut édifiée de 1892 à 1898 et consacrée en mai 1898. Le père français Eugène Jean Coste dessina les plans de cette belle construction néogothique en briques rouges et grises de 68m de long, sur 29m de large et 23m de haut (46m avec le clocher).

On fit appel à des ouvriers chinois, qui avaient fait des constructions similaires pour réaliser les travaux. Vous pourrez admirer les représentations des saints de l’église de Corée dont 10 français des missions étrangères de Paris, martyrisés près de Séoul lors des vagues de persécution des martyrs.

Myeongdong_catholique_cathédrale_CarnetsdeMarine

Autour de la cathédrale, vous trouverez les bâtiments d’époque de l’archevêché et couvent des Soeurs de St Paul de Chartres. Vous pouvez y entrer pour visiter leur petit musée (ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h-11h30 et 13h30-16h30). C’est l’occasion de découvrir l’ancienne chapelle du couvent, élevée en 1930 et qui héberge aujourd’hui le musée. L’Eglise de Corée, particulièrement le complexe de la cathédrale, joua un rôle non négligeable dans la bataille pour la démocratie, lors du gouvernement militaire qui dirigea le pays après la guerre de Corée.

Aujourd’hui encore se tiennent régulièrement des manifestations sur le parvis de la cathédrale.

Personnellement, je n’ai pas tellement aimé cette cathédrale. Comparé aux églises en France elle n’est pas aussi jolie et je ne parle même pas des cathédrales françaises. Elle était un peu petite et n’avait pas vraiment d’âme… Je ne sais pas comment l’expliquer mais dans tous les cas cela ne m’a pas plu. Ce n’est pas quelque chose que je vous recommande particulièrement, si vous n’avez pas beaucoup de temps allez visiter d’autres choses. Si vous visitez Myeongdong, vous pouvez aller la voir rapidement sinon laissez tomber. 🙂

Bon voyage à toutes et à tous !

Les Chutes d’eau Biryong et Towangseong

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

Adresse :

Dans le Parc National du Seoraksan, Seorak-dong, Sokcho-si, Gangwon-do
강원도 속초시 설악산로 (설악동)

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

La chute d’eau Biryong

La chute d’eau Biryong a sans doute été une de mes randonnées préférées du parc national Seoraksan. Le bruit de l’eau tombant de la magnifique chute d’eau ressemble à des dragons qui s’envolent vers les cieux, raison pour laquelle on l’a appelée « Biryong » (dragon qui s’envole).

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

Un sentier relativement large traversant une forêt mène à cette chute d’eau, ce qui en fait un endroit parfait pour une randonnée. Depuis le pont Biryonggyo, situé tout au fond de la vallée Cheonbuldong, vous pourrez faire une promenade d’une demi-heure, vous aperceverez alors la chute d’eau Yukdam, composée de 6 chutes d’eau et d’un étang profond.

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

Comme je l’ai déjà expliqué les coréens ont installé des escaliers partout avec des rambardes rendant la randonnée accessible à toutes et à tous. Il y a même des toilettes ! Beaucoup de personnes âgées font cette randonnée (ils sont bien plus entraînés que nous). Même si cette balade est très agréable, les chutes d’eau ne sont pas  très impressionnantes. Si vous êtes pressés, je pense que vous pouvez rayer cette randonnée de votre liste.

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

A 300m de là, se trouve la chute d’eau Biryong au creux d’un ravin étroit aux contours déchiquetés.  Suivez ensuite le Towanggol, vous arriverez à une très grande chute d’eau à 3 niveaux, la chute d’eau Towangseong, mais du fait du sentier extrêmement dangereux qui y mène, il était impossible d’y accéder, le chemin ayant été fermé au public.

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

Tarifs d’entrée :

  • Adulte : 3000 wons
  • Enfant : 700 wons  (enfant de moins de 7 ans)
  • Personnes agées (plus de 65 ans) : Entrée gratuite

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

Transports publics locaux :

Prenez un bus N° 7, 7-1 pour Seorak-dong au centre-ville de Sokcho et descendez au terminus (10 minutes d’intervalle, 30 minutes de trajet)

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

CarnetsdeMarine_Biryongfalls

Musée National de Corée

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

Informations pratiques

Ouvert :

  • Mardi, Jeudi, Vendredi : 9h – 18h
  • Mercredi, Samedi : 9h – 21h
  • Dimanche, Jours fériés : 9h – 19h

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

Métro :
Station Ichon de la ligne 4 ou Jungang (sortie #2), la sortie est liée au musée par un tunnel souterrain.

Tarifs :
Exposition principale et musée des enfants : entrée gratuite.

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

Visites guidées en anglais :
10h30 / 11h30 / 14h30 / 15h30.

Location audioguide tarifs :
– Audioguide : 1000 wons
– Videoguide : 3000 wons

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

Qu’est ce que c’est ?

Le musée national de Corée est un musée qui possède plus de 135 000 pièces à sa collection. Seule une partie de ces pièces sont exposées sur 6 galeries. Les 2 premières galeries présentent des oeuvres représentatives de chaque période historique, depuis les origines de la culture coréenne aux temps modernes (fin de la dynastie Joseon).

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

La 3e galerie expose des calligraphies et des peintures. Tandis que la 4e galerie propose des sculptures bouddhistes, des laques, des oeuvres en bois ou en métal ainsi que des céramiques.

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

La 5e galerie vous aide à comparer la diversité des cultures asiatiques. Pour finir, la 6e galerie expose les donations : 800 pièces coréennes et étrangères.

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

Le complexe comprend également un hall pour les expositions temporaires. Il y a aussi un musée pour les enfants qui leur permettra de découvrir la culture coréenne de façon ludique. Il y a également un grand jardin, avec des bassins et des statues.

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

Les choses à voir :
– le bodhisattva coréen en position de méditation
– l’encensoir doré de la période Baekje
– la couronne en or de Silla
– les céladons de Goryeo
– les peintures de Joseon

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

Pour en savoir plus : http://french.visitkorea.or.kr/fre/SI/SI_FR_4_2_1_1.jsp?cid=334055

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

CarnetsdeMarineMuséeNationalDeCorée

En tout dernier, je vous propose une vidéo que j’ai réalisé sur le musée national de Corée. C’est bien souvent plus facile de se faire une idée en vidéo qu’en photo. 🙂 Je vous recommande ce musée que j’ai trouvé très intéressant. Il y avait beaucoup de pièces à voir, sur des périodes très variées, avec des panneaux explicatifs très bien fait.

Seoraksan – Ulsanbawi

Ulsanbawi se compose de six pics de granite sur une circonférence de 4km. Le sommet d’Ulsanbawi vous offre une vue exceptionnelle sur le parc de Seoraksan, sur la mer de l’est, sur le pic de Dalma, et sur l’ensemble du réservoir de Haksapyeong. On peut expliquer le nom d’Ulsan Bawi de trois façons différentes. Premièrement le site ressemble à une barrière (« ultari »), deuxièmement selon une légende ce peut-être le nom de la ville du Gyeongsanbukdo, enfin cela peut vouloir dire la montagne qui pleure.

Il ne faut pas moins de deux heures pour se rendre au sommet (4km) de Ulsan Bawi. Après avoir passé le temple Sinheung, si vous continuez pendant 10 minutes, apparaît un pont. De l’autre côté du pont sur la droite se trouve l’ermitage de Anyang. Si vous continuez encore 25 minutes vous trouverez sur votre droite l’ermitage de Naewon et 300 mètres plus loin se trouve l’ermitage de Gyejo (10 minutes).

A l’ermitage de Gyejo se trouve un immense rocher rond qu’une personne seule en le poussant peut faire se balancer. L’ermitage a été conçu en utilisant une grotte naturelle Si l’on se place devant le rocher rond on peut apercevoir Ulsan Bawi par delà l’ermitage.

On accède à Ulsan Bawi depuis l’ermitage par un chemin long de 500 mètres. Il s’agit du plus gros rocher d’extrême orient. Haut de 950 mètres, formé de précipices de tous les côtés, il a été équipé d’un escalier en fer de 808 marches afin que l’on puisse accéder à son sommet.

Seoraksan – Le fort de Gwongeumseong

Gwongeum est une montagne qui s’élève au sud de Seorak-dong. La solution la plus rapide et la moins fatigante (et donc celle que j’ai choisi (^_^)) pour s’y rendre est de prendre le téléphérique.

CarnetsdeMarine_Gwongeumseong

Un billet aller-retour coûte 10 000 wons (= 7,98 euros) pour un adulte.

Comment accéder au téléphérique

Pour trouver le téléphérique, une fois passé le guichet continuez tout droit, après la statue avec un ours et l’inscription « Seoraksan » où tout le monde se prend en photo, continuez tout droit. Vous passerez devant une pagode, continuez tout droit. Vous finirez par voir les câbles, continuez tout droit et sur votre gauche vous trouverez le bon bâtiment. Ce n’est pas très loin de l’entrée, je dirais qu’en 10 minutes vous y êtes. Achetez votre ticket et ne le jeter qu’une fois revenu ! J’ai failli jeter le mien en jetant mon gobelet arrivée en haut… L’accès au téléphérique est au deuxième étage il me semble, dans tous les cas il faut monter. Vous ne pourrez pas le manquer.

Au rez-de-chaussée vous trouverez une cafétéria et des toilettes. Je remplissais ma bouteille d’eau à la fontaine de la cafétéria, il y a une terrasse assez agréable si vous avez besoin de vous reposer.

La montée de 1,1 km est rapide, bien organisée, mais peut être annulée à tout moment en cas de grand vent. Il peut y avoir beaucoup de monde ce qui peut un peu gâcher l’expérience (surtout quand on veut prendre des photos ou filmer et que les personnes vous bloquent la vue malgré elles…). Toutefois, je vous recommande vraiment de prendre le téléphérique, pas seulement parce que c’est un truc de flemmard, mais pour la vue que vous aurez dedans. Rien que pour cela je vous invite à dépenser 10 000 wons et suer un peu moins. 🙂

Une fois arrivé en haut, vous trouverez une nouvelle cafétéria, des toilettes, etc. (on ne risque pas de mourrir de faim à Seoraksan) vous grimperez vers une belle esplanade rocheuse. Le chemin est constitué d’une armature en forme de pont alternant marche et pont. Vous ne marcherez pas tellement sur la terre ferme mais plus sur cette suture conçue pour faciliter la marche je suppose. Cela vous prendra 25 minutes environ.

Une fois arrivé sur l’esplanade vous pourrez admirer une vue magnifique sur l’ouest du parc : rivière, montagnes, vallées, etc.

Un petit pic où flotte un drapeau coréen fait office de sommet. Il s’écroulera sans doute un jour. Vous pourrez également voir les ruines d’un fort appelé Gwongeumseong, construit en 1253 et servant de refuge lors de l’invasion mongole.

Honnêtement, oui la vue était très belle, mais pour ce qui est des restes du fort… Il n’y avait pas grand chose à admirer. De plus, il y avait beaucoup de monde en train de se prendre en photo, c’était le seul point négatif.