LITo restaurant mexicain

J’ai a-d-o-r-é ce restaurant ! Je cherchais depuis un petit moment un restaurant mexicain sur Paris. Problème, je n’avais pas forcément beaucoup d’amies qui voulaient tester avec moi. Et quand je cherchais sur Internet, rien qu’en voyant les photos des plats je voyais bien que les ingrédients c’était pas tip top. Si c’est pour manger un wrap dégueulasse avec de la salade dégueulasse et des ingrédients en boîte, je peux le faire chez moi. La plupart des trucs n’avaient pas l’air mexicain, la purée d’haricot oui c’est mexicain, mais il n’y a pas que ça !

« LITo est un restaurant proposant des plats typiques de la gastronomie mexicaine, engagé à minimiser son empreinte environnementale »

Et en fouinant sur Instagram j’ai fini par tomber sur le restaurant LITo Mexican Food. Cela faisait plus restaurant mi-mexicain, mi-bobo avec du quinoa, du boulghour, etc.

LITo_CarnetsdeMarine

Rien que de l’extérieur le restaurant donne envie d’entrer. La décoration fait un peu scandinave, bobo, avec du bois un peu partout (tables, banquettes, abat jour en bois tressé), des couleurs claires, un style simple et épuré. Et ce genre de déco moi j’aime.

LITo_CarnetsdeMarine

La nourriture était très bonne. J’ai pris un burrito avec de la cochinita pibil et une sauce  à l’avocat. Les ingrédients étaient bons, et j’ai bien reconnue la saveur de la vraie cochinita pibil. J’ai apprécié que la carte soit courte je me dis qu’il y a plus de chance qu’il fasse tout eux-même. Vous avez 6 ou 7 choix de base il me semble : burrito / quesadilla / tlayuda / tacos / tortas ou salade. Et à ce plat de base vous choisissez une garniture et une sauce.

LITo_CarnetsdeMarineLITo_CarnetsdeMarine

Pour ceux qui ont peur du piment ne vous inquiétez pas les plats ne piquent pas vraiment s’est adapté aux français. Et il est précisé sur la carte les sauces les plus piquantes. Et pour ceux qui n’aiment pas tester des choses exotiques ou juste bizarre, ne vous inquiétez pas c’est vraiment adapté pour que tout le monde y trouve son compte.

LITo_CarnetsdeMarine

En termes de prix, vous en aurez pour 10,50€ si vous ne prenez que le burrito. Nous nous sommes aussi partagées du guacamole (très bon je vous le recommande) à 5,50€ il me semble. Le plus cher c’était les cocktails en fait, 12€. Ils avaient l’air très bons, mais le prix m’a freiné. En somme, le prix était raisonnable.

LITo_CarnetsdeMarine

Le personnel était super accueillant. Souriants, et souvent à venir voir si on avait besoin de quelque chose. Une fois la commande passée les plats ont été servis assez rapidement. Vraiment niveau service ils étaient au top !

Malheureusement, mon seul petit reproche c’est que ce n’est qu’un centième des plats mexicains qui sont présents dans ce restaurant. Je n’arrive pas à trouver de plat typique à Paris style mole, tamales, horchata, pollo pibil, empanadas, etc.

Informations pratiques 

Voici le site du restaurant où vous trouverez notamment leur carte :
http://www.lito-restaurant.fr

Adresse : 58 rue des batignolles, 75017 Paris

Horaires et jours d’ouverture :
Fermé le lundi (et le dimanche je crois)
Du mardi au samedi de 12 à 14h30
Du mercredi au samedi de 19h à 22H30

La recette du jour : Tostadas de Colima

Carnets_de_Marine_Recettedelasemaine

Voici le plat que m’a préparé ma tante pour mon anniversaire (et oui je ne rajeunis pas ^^). Ce sont des tostadas de Colima (la ville dont elle est originaire). Par-dessus on  ajoute une sauce à base de tomates, le tout est absolument délicieux 😉

Carnets_de_Marine_Recettedelasemaine

Faites d’abord cuire des tortillas de maïs au four ou bien faites-les revenir dans de l’huile afin qu’elles deviennent croustillantes. Les deux solutions existent, choisissez celle qui est le plus adaptée à votre régime alimentaire…

Carnets_de_Marine_Recettedelasemaine

Ajouter sur le toast de la viande hachée que vous aurez fais revenir préalablement.

Carnets_de_Marine_Recttedelasemaine

Après avoir ajouté de la salade lavée et coupée en fine lamelle, ajoutez des bouts de fromage émietté puis servez. Placez des bols remplis de sauce sur la table car celle-ci doit être servie au dernier moment pour éviter que le toast se ramollisse.
La sauce est faite à base de tomate et un petit peu de piment 🙂

Bon appétit !

♦◘♦◘♦ La recette du jour ♦◘♦◘♦

Le Mole Poblano

Carnets_de_Marine_Recette_du_Mole

Une fois n’est pas coutume je vous présente aujourd’hui une recette de mon pays maternel : le Mexique. Le mole poblano est une plat à base d’une sauce au chocolat d’où son originalité. Lorsque j’en prépare à mes amis cela les surprend un peu au début mais tous adorent ça à la fin !

 Ingrédients (pour 6 à 7 personnes) :

  • Poulet : 6 pièce(s)
  • Piment ancho : 10
  • Piment chipotle : 5 g
  • Bouillon de volaille : 1 l
  • Gousse(s) d’ail : 2 gousse(s)
  • Oignon(s) : 2 pièce(s)
  • Amande(s) entière(s ) : 100 g
  • Tomate(s) : 4 pièce(s)
  • Graines de sésame blanches : 50 g
  • Coriandre en grain : 5 g
  • Clou(s) de girofle : 4 pièce(s)
  • Cannelle en poudre : 7 g
  • Sel fin : 6 pincée(s)
  • Huile d’arachide : 20 cl
  • Chocolat noir : 40 g
  • Tortilla(s) de blé : 3 pièce(s)
  • Huile d’olive : 5 cl
  • Eau : 2 cl

Garniture

  • Riz basmati : 350 g
  • Eau : 85 cl
  • Gros sel : 5 g

Carnets_de_Marine_Recette_du_Mole

 

Préparation du Mole Poblano :

1) Couper les suprêmes de volaille en gros cubes et les assaisonner en sel fin.
2) Dans une poêle avec de l’huile d’arachide, colorer les morceaux de volaille puis les réserver dans un plat à gratin.

3) Couper les piments en quartiers et les laisser tremper dans l’eau bouillante pendant 1h.
Conserver ensuite l’eau, jeter les tiges et les graines.
4) Griller les graines de sésame ( étalez-les dans une poêle, idéalement anti-adhésive, laissez-les griller pendant quelques minutes à sec en les remuant de temps en temps et enlevez-les dès qu’elles ont un peu dorées).

5) Couper les tomates en grosse brunoise.
Mettre les tomates et les piments chipotle dans une casserole avec 50 cl de bouillon de volaille et cuire le tout pendant 15 min.

6) Tailler les tortillas en triangles.
Faire chauffer l’huile d’arachide (si vous n’avez pas d’huile d’arachide ce n’est pas grave prenez de l’huile de tournesol), puis frire les tortillas et les réserver.

7) Éplucher les oignons et l’ail. Dégermer l’ail et émincer le tout.

8) Dans une casserole avec de l’huile d’olive, faites chauffer les piments ancho, les amandes, la coriandre, les clous de girofle, l’ail et l’oignon. Égoutter le tout, puis mixer avec un peu d’eau et la cannelle en poudre.

9) Disposer cette pâte dans une casserole avec un peu d’huile d’arachide et mouiller avec les 50 cl de bouillon restant. Laisser cuire, la sauce va épaissir en réduisant. Ajouter ensuite les pistoles de chocolat et le vinaigre de Xérès, puis verser la sauce sur la volaille. Terminer par la sauce tomate et mélanger.

10) Saupoudrer le tout de graines de sésame torréfiées.

Préparation de la garniture :

1) Laver le riz basmati à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit claire. Mettre alors le riz dans une casserole et verser le double de son volume en eau. Ajouter le sel et porter à ébullition, puis baisser le feu et laisser mijoter à couvert jusqu’à ce que l’eau soit complètement absorbée.

2) Déposer le riz dans une assiette creuse et dresser le Moble Poblano dessus. Déguster aussitôt avec les tortillas croustillantes.

Voilà il ne vous reste plus qu’à vous régaler !

Mon astuce secrète :
La préparation de la sauce peut-être assez fastidieuse. Personnellement j’utilise souvent pâte à mole déjà préparée de la marque la costeña. Il suffit de la faire chauffer en la mélangeant avec de l’eau, puis ajouter le poulet (je le fais déjà poêler un peu) et quelques ingrédient du style coriandre, jus d’orange pressé, etc. (Chacun ses petits secrets). Laisser mijoter le poulet longtemps (au moins 1h, mais 3h c’est mieux, le plus simple c’est de le laisser toute la nuit pour que le poulet s’imprègne bien de la sauce). Quand j’ai la foi j’émiette mon poulet pour épargner aux personnes d’avoir à le dépiauter eux-même. Prévoyez du riz blanc en accompagnement et des tortillas mais le riz suffit.

Carnets_de_Marine_Recette_du_Mole

Petit rappel historique :
La création de cette recette remonte au XVIe siècle au couvent de Santa Rosa, à Puebla (un état du centre-sud du Mexique situé à l’ouest de Vera Cruz). Les religieuses, reconnues pour leurs talents de cuisinière, apprirent le jour même que l’archevêque du diocèse avait décidé de leur rendre visite… et d’y dîner. Affolées, après une courte prière demandant au ciel un peu d’inspiration pour satisfaire un hôte aussi distingué, elles apportèrent sur la table tout ce que contenait le garde-manger. Dans un grand bol, elles mélangèrent les traditionnels piments puis ajoutèrent des amandes, des tomates, de l’ail, des oignons, du pain, des tortillas, des graines de sésame, du sucre, des raisins secs, des bananes, du saindoux, des feuilles d’avocat, des herbes aromatiques et quelques autres épices. Elles écrasèrent, pilèrent ce mélange en ajoutant un peu de chocolat amer pour en corser l’arôme. Pendant que ce ‘mole’ (ou sauce) mijotait, on sacrifia une dinde que l’on mit tout simplement à rôtir. Ainsi fait, on déposa devant le prélat une dinde recouverte de cette sauce miraculeuse. Il en fut enchanté. Cette sauce se sert avec des tortillas, des tamales, de la dinde et du poulet.