[ Brexit ] – Ma vision simpliste d’un événement sans précédent

Ce matin  j’ai été surprise d’apprendre la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne (UE). Je pensais qu’ils resteraient au sein de l’UE. Les retombées de cette annonce ne se sont pas fait attendre : les bourses se sont affolées, David Cameron a annoncé son départ du poste de 1e minister, etc.

Carnets de Marine-Brexit

Je vous avoue que j’ai une vision très simpliste du problème. D’une, je suis sans doute trop occupée à vivre ma petite vie pour prendre le temps de me documenter sur le sujet et d’y réfléchir. De deux, moi et la politique ça fait deux… Toutefois, je pense que c’est tout de même important de se poser deux minutes et de réfléchir à ce qu’il se passe autour de moi.

Ma vision simpliste :

Que le Royaume-Uni sorte ou non cela ne m’affectera pas tellement personnellement donc peu m’importe un peu qu’ils restent ou qu’ils sortent. De plus, j’ai toujours pensé, ou entendu dire, que le Royaume-Uni a un pied dans l’UE et un pied hors de l’UE. Il n’a pas adopté l’euro, ne fait pas partie de l’espace Schengen, etc. À part profiter des aides de l’UE et des avantages en termes d’échanges au sein de l’UE et hors UE, il ne participait pas tellement à l’UE. Oui il participe beaucoup aux échanges sur le plan économique, je ne remets absolument pas cela en cause.

Finalement, que le RU sorte de l’UE cela ne m’importais pas tellement. S’ils décidaient de sortir, grand bien leur fasse. Toutefois, je savais qu’évidemment cela aurait beaucoup de conséquences et que ce serait un bon gros bordel financier, économique, politique, etc. s’il sortait.

Maintenant que la décision a été prise je l’accepte, c’est leur choix et il faut le respecter. Ce que je trouve dommage ce sont les raisons derrière ce choix. Ce que je trouve dommage c’est ce que ce choix révèle sur nos sociétés. Ce que je trouve dommage c’est ce que cela annonce pour l’avenir… Tous les pays vont-ils organiser un référendum pour demander à leurs citoyens si eux aussi souhaitent sortir de l’UE ?

Carnets de Marine-Brexit

Ce qu’il faut retenir :

  • Le « out » l’a emporté avec 51,9% des suffrages
  • La participation au referendum a été importante : 72,2%
  • Le 1e minister D. Cameron a annoncé sa démission
  • Depuis l’annonce du résultat la livre sterling s’est effondrée

Et maintenant ?

On entre dans une phase d’improvisation totale car à ma connaissance, c’est la 1e fois qu’un état membre quitte l’UE. Après 43 ans dans l’UE cela risque de s’avérer compliqué pour le RU de sortir de l’UE.

Pour que le RU quitte l’UE, il doit formellement annoncer ses intentions lors d’un Conseil européen, comme décrit dans l’article 50 du traité de Lisbonne. Un Conseil est organisé les 28 et 29 juin, et le Brexit sera bien évidemment au centre des discussions. Une période de 2 ans est prévue pour préparer la sortie, mais elle peut être raccourcie si un accord est trouvé. Elle peut aussi être allongée, mais il faut pour cela obtenir l’unanimité des Etats européens, faute de quoi le Royaume-Uni se retrouverait sans accords commerciaux ni accords préférentiels de libre circulation.

Commenceront alors de longues négociations sur les modalités du désengagement britannique, notamment concernant un éventuel accès au marché unique. Le ministère des affaires étrangères britannique a annoncé que les négociations pourraient mener à plus d’une décennie d’incertitudes.

Pour plus d’informations sur le sujet, je vous invite à aller lire l’article du Monde en cliquant ici.

Carnets de Marine-Brexit

 

♠ ♦ ♠ Les Actualités du jour ♠ ♦ ♠

Dépistage -> 17e Journée de dépistage gratuit des cancers de la peau. Faites attention au soleil, on s’expose de plus en plus en respectant de moins en moins les règles de précaution. Le mélanome est un cancer très agressif dont la fréquence augmente très rapidement en Europe, notamment du fait de la mode du bronzage. ABCDE les choses à surveiller : Asymétrie/ Bords irréguliers/ Couleur inhomogène/ Diamètre Évolution. Mélanome un cancer qui évolue très vite d’où sa dangerosité. Taux de mortalité de 15% de ces cancers. Alors n’hésitez pas, + de  220 centres sont ouverts aujourd’hui et gratuits !
Pour en savoir plus : http://www.dermatos.fr ou le  0 800 2013 ou encore le compte Twitter du Syndicat des Dermatologues @sndv_dermatos.

Carnets_de_Marine_Actualités_du_jour

Opération anti-ETA -> La police a découvert des armes et des composants pour explosifs lors d’une opération anti-ETA menée dans une villa de Biarritz ce jeudi matin. Une femme aurait été arrêtée, elle serait de nationalité française.

Carnets_de_Marine_Actualités_du_jour

Grève des hôpitaux et des crèches à Paris -> Nouvelle semaine de mobilisation dans les hôpitaux parisiens mais aussi dans les crèches qui entrent à nouveau en grève face au projet de réforme des 35h  du directeur général de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) Martin Hirsch provoquant la colère des syndicats, qui en réclament le «retrait pur et simple». Le projet de réorganisation du temps de travail des 75 000 personnels (hors médecins) des 38 hôpitaux de l’AP-HP. Par manque de personnel, les repos non pris s’accumulent sur les comptes épargne temps, représentant 74,7 millions d’euros fin 2014, selon la direction. Une réduction des plages horaires journalières permettrait de diminuer les RTT. Mais les syndicats redoutent leur suppression et un accroissement de la charge de travail, quand nombre d’agents font déjà des dépassements d’horaires.

Carnets_de_Marine_Actualités_du_jour

Fifa -> Corruption : 14 personnes arrêtés au total, tous sont soupçonnés de corruption. La journée du jeudi 28 mai à Zurich s’annonce animée, entre une réunion de l’UEFA, opposée à la tenue du Congrès de l’instance et de l’élection présidentielle, et Joseph Blatter, candidat à un cinquième mandat, qui doit faire un discours, très attendu, dans la soirée.

Carnets_de_Marine_Actualités_du_jour

Affaire Bettencourt -> les 10 prévenus soupçonnés d’avoir abusé de la vulnérabilité de l’héritière de l’Oréal seront fixés aujourd’hui sur leur sort. Le tribunal de grande instance de Bordeaux rendra son jugement dans le courant de la journée.

Carnets_de_Marine_Actualités_du_jour

Les actualités du jour

carnets_de_marine

10 ans pour juger quelqu’un
Le procès des 2 policiers vient de débuter. Inculpés pour non-assistance pour personne en danger après que 2 jeunes soeint morts dans un transformateur EDF. «S’ils rentrent sur le site, je ne donne pas cher de leur peau» : la phrase a été enregistrée, et c’est tout l’enjeu de ce procès. 2 adolescents de Clichy-sous-Bois, Zyed, 17 ans, et Bouna, 15 ans, avaient été mortellement électrocutés après s’être réfugiés dans un transformateur pour échapper aux policiers qui les avaient pris en chasse après qu’ils se soient enfuis en les voyants. La mort des deux enfants avait engendré une vague de violence inouïe à travers les cités de banlieue.

Les médecins : pas contents
 «Tous unis pour la santé de demain»: derrière ce slogan, entre 20 et 50 000 blouses blanches ont défilé dimanche à Paris et une délégation a été reçue par la ministre. Les médecins qui estiment que la ministre restent totalement sourde à leurs inquiétudes, certains estiment même que l’ont devrait changer de ministre de la santé…

L’UMP qui brasse de l’air
Encore une nouvelle idée tout à fait pertinente, changer le nom de l’UMP qui pourrait devenir « les Républicains ». Mais en réalité ça n’intéresse personne…

Airbus gagne le gros lot
Airbus vient de signer un méga contrat en Corée du Sud. Le constructeur européen va construire 314 appareils civils et militaires pour une valeur de 3 milliards de dollars. La filiale hélico d’Airbus Group a été retenue face à l’italien AgustaWestland et à l’américain Bell, qui avaient aussi répondu à l’appel d’offres lancé par le gouvernement sud-coréen.

Zlatan obligé de s’excuser
Zlatan Ibrahimovic, auteur d’un doublé lors de la défaite de son équipe à Bordeaux (2-3), s’est aussi illustré après la rencontre pour avoir fait certaines déclarations sous le coup de la colère. Zlatan Ibrahimovic était visiblement très énervé au moment de rentrer dans les vestiaires du stade Chaban-Delmas et s’en est violemment pris à l’arbitre de la rencontre Monsieur Jaffredo. Thiago Silva a tenté de le calmer. «En 15 ans, je n’ai jamais vu un tel arbitre … Dans ce pays de merde ! Ce pays ne mérite pas le PSG». Ce qu’il ne savait pas, c’est que les caméras de InfoSport+ traînaient par là. Zlatan affirme qu’il ne visait que le football, les arbitres toutefois disent en avoir assez de l’ego du joueur.

Épisode de pollution aujourd’hui à Paris : stationnement résidentiel gratuit.

Pam un cyclone de catégorie 5
Le Vanuatu, un archipel de 83 îles du Pacifique Sud, décrète l’état d’urgence après le cyclone dévastateur Pam. 6 morts officiels, mais l’aide international a du mal à atteindre les lieux du drame.

Élection départementale
Selon un sondage de l’Ifop, le Front national recueille 30 % d’intentions de vote aux départementales, l’UMP-UDI 29 % et le Parti socialiste 19 %. Les média sont donc tous en train de faire des pronostics et de nous noyer sous les différents discours des politiques…

Protégez vos yeux !
Éclipse ce vendredi, attention ne regardez pas l’éclipse directement sinon vous risquez de vous griller la rétine. Ces dégâts sont indolores mais irréversibles ! Il va visiblement y avoir une pénurie de lunettes spéciales pour regarder l’éclipse…

Les routiers se remettent en grève
les syndicats ont lancé une grève reconductible depuis dimanche pour réclamer une revalorisation des salaires. L’Ile-de-France et l’Ouest sont les zones les plus touchées. Lors de la dernière négociation, le patronat avait proposé d’augmenter les grilles salariales de 1% à 2% selon les coefficients. «Dans un contexte de transport low cost, une hausse des salaires est suicidaire», explique Christine Jaouen, à la tête de la PME bretonne Atlantic Trans Containers.

 

 

 

Les Etats-Unis font d’Internet un service d’utilité publique

carnets_de_marineL’autorité de régulation des télécoms a renforcé le principe de la «neutralité du Net». Après une bataille acharnée, la FCC (Federal Communications Commission) à désormais la possibilité de faire appliquer le principe d’égal accès de tous au réseau, dit de «neutralité du Net».

Mais de quoi s’agit-il ? Le père de ce principe est Tim Wu, il « signifie que les données qui circulent sont de la responsabilité des utilisateurs ou des applications, mais pas du réseau lui-même ». Par conséquent, « Il y a une obligation d’acheminement, mais pas de droits sur ce qui est transmis ».

Il existerait donc un internet à 2 vitesses, l’utilisateur aurait un débit, donc une qualité, dégradé si le service qu’il consulte n’a pas passé d’accord avec son fournisseur d’accès à Internet (FAI). Ce nouveau règlement sur « l’Internet ouvert » interdit aux opérateurs de bloquer l’accès à des contenus légaux, de ralentir le débit en fonction du contenu échangé ou des applications, ou de mettre en place des «voies rapides» moyennant finances.

Mais cette décision reste incertaine, en effet, certaines institutions comptent attaquer en justice cette réglementation.
La question de savoir s’il faut faire ou non d’internet un service d’utilité publique fait aussi débat en Europe. La France affirme s’inscrire dans la lignée de la stratégie numérique européenne. Celle-ci, toutefois est mitigée car la Commission européenne et le Parlement sont en désaccord sur la question. En effet, si la Commission s’est certes prononcée contre le blocage ou le bridage des flux par les opérateurs, elle souhaitait cependant autoriser les accords commerciaux avec les fournisseurs de contenu.

Pour en savoir plus, allez ici.

Park presses Japan on sex slavery

President Park Geun-hye on Sunday urged Japan to face up to and sincerely atone for its brutalities during colonial rule as a first step to writing a “new history” with Korea for the next 50 years. In her Independence Movement Day address, she called for the two Koreas to meet to discuss reunions of families displaced by the 1950-53 Korean War, while expanding cooperation in sports, culture, arts and humanitarian areas.

With the Korea-Japan relationship marking the 50th anniversary of its normalization, Park stressed a resolution of the issue of Japan’s sexual enslavement of Korean women during World War II, calling it a “historical task that must be tackled on the two countries’ journey to the future.”

President Park Geun-hye delivers a speech during a ceremony at Sejong Center for the Performing Arts in downtown Seoul, marking the 96th anniversary of the March 1 Independence Movement. (Yonhap)

“History is not to be selectively remembered at one’s convenience, and acknowledging history is the only path to progress,” the president said, citing Alexis Dudden, a historian at the University of Connecticut who recently led a group of 19 U.S. scholars to issue a statement in protest against Japan’s attempts to press a textbook publisher to alter descriptions regarding the sex slavery. “As Germany and France have in the past managed to surmount conflict and enmity and jointly lead the establishment of a new Europe, I hope Japan will now accept the historical truth in a brave and honest manner and join hands with Korea to write a new history as partners for the 50 years ahead.”

Park’s remarks appear to be intended to ratchet up pressure on Japanese Prime Minister Shinzo Abe, whose populist credentials have triggered concerns he may stoke further tensions by displaying revisionist views, such as through an envisaged address at U.S. Congress or a statement marking the 70th anniversary of World War II later this year. But her tone was somewhat softer compared with two previous speeches. Last year, she took a harder line in the wake of the premier’s visit to the controversial Yasukuni war shrine, saying that “a leader who cannot concede past wrongdoings will not be able to chart a new future.”

With their bilateral sex slavery talks remaining in a gridlock, fatigue is growing gradually in the government and academic circles in Washington, powered in part by Japan’s intensified lobbying, that Seoul’s lack of flexibility and practical diplomacy is complicating a crucial three-way security partnership including Tokyo in the face of rising North Korean threats, sources say. At a seminar in Washington on Friday, Wendy Sherman, under secretary for political affairs at the U.S. Department of State, said that “disagreements” about history and territory issues between South Korea, Japan and China are “understandable, but it can also be frustrating.”

“Nationalist feelings can still be exploited, and it’s not hard for a political leader anywhere to earn cheap applause by vilifying a former enemy,” she said.
“But such provocations produce paralysis, not progress. To move ahead, we have to see beyond what was to envision what might be. And in thinking about the possibilities, we don’t have to look far for a cautionary tale of a country that has allowed itself to be trapped by its own history.”
A senior official at Seoul’s Foreign Ministry downplayed her assessment as nothing new, saying it will be an “overinterpretation” to conclude that it was to back Japan’s claims while taking a swipe at South Korea and China.

“In the overall context, her remarks were in line with the U.S.’ basic viewpoint that it serves U.S. interests that the three Northeast Asian countries cooperate closely to boost regional stability, peace and prosperity,” the official told reporters on customary condition of anonymity due to the sensitivity of the matter. “She also clearly indicated that the countries should learn the lessons of the past, heal wounds of history and forge a future-oriented partnership.”

As to Pyongyang, Park apparently sought to convey relatively conciliatory messages and focus more on humanitarian and civilian exchanges than military issues. This reflects South Korea’s pursuit to bring the communist regime to the negotiating table, now that it has set better cross-border ties and unification preparation as the centerpiece of Park’s third-year presidency.

“Our efforts to prepare for unification is ever aimed at isolating North Korea but to help lead it to come out as a responsible member of the international community and take the course of mutual prosperity and peace,” she said.
“North Korea should no longer turn away from inter-Korean dialogue.”
The family reunions remain a top priority given the rapid aging of the survivors, she said, reiterating calls for talks “as soon as possible” to arrange regular meetings and exchange of letters and the identification of the families.

To help restore the divided state’s national homogeneity, Park pledged to support various joint cultural and economic projects such as for historical study and a trans-peninsula railway.

“North Korea should forgo the illusion that nuclear weapons will provide protection, and come out and take the path to opening up and change that can improve the livelihoods of the people and earnestly guarantee peace and regime stability,” the president added.
Early this year, Seoul proposed inter-Korean meetings to discuss “all issues of mutual interest” including a possible lifting of bilateral sanctions and restart of lucrative tours to a mountain resort in the North. The North Korean leader also boosted hopes for a thaw by expressing, in his New Year address, his willingness for “highest-level” talks with the South.

Yet the mood quickly cooled as the sides failed to build on the momentum and instead continued spats such as over launches of anti-Pyongyang leaflets by civic groups here. With South Korea and the U.S. scheduled for annual military drills until late April, tension on the peninsula will likely escalate as the Kim regime engages in a show of force in retaliation, firing short-range missiles, breaching the de-facto maritime border or staging other small-scale provocations, experts say.

Article tiré de « The Kore Herald », écrit par Shin Hyon-hee (heeshin@heraldcorp.com)