Beauté Mediterranea : High Tech Hyaluronic Complex Cream

HightTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

« Crème pour le visage formulée à base d’acide hyaluronique. Elle agit sur les 7 aspects essentiels pour améliorer l’apparence de la peau des signes typiques du vieillissement. Effet lifting, minimise la perte d’eau transdermique tout en apportant élasticité et douceur à votre peau. »

Au tout début de l’histoire de cette entreprise, c’est Rofersam qui fut fondé en 1979 à Barcelone, c’était l’un des tous premiers laboratoires espagnols possédant des installations pharmaceutiques. C’est eux qui produisent aujourd’hui la gamme de soin cosmétique Beauté Mediterranea. Ils élaborent des produits basés sur des ingrédients d’origine naturelle. Leur slogan est : « L’inébranlable liberté d’une peau vivante est le plus grand cadeau actuel ».

HightTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Ingrédients :

  • Aqua
  • Ethylhexyl Methoxycinnamate
  • Aloe Barbadensis Leaf Extract (Aloe Barbadensis Leaf Juice)
  • Glycelryl Stearate
  • C12-20 Acid Peg-8 Ester
  • Benzophenone-3
  • Decyl Oleate
  • Propylene Glycol
  • Cetearyl Ethylhexanoate
  • Caprylic/Capric Triglyceride
  • Glycerin
  • Tocophéryl Acetate
  • Sodium Hyaluronate
  • Allantoin
  • Sodium Chondroitin Sulfate
  • Carbomer
  • Triethanolamine
  • Cetyl Phosphate
  • Dimethicone
  • BHT
  • Tropolone
  • Imidazolidinyl Urea
  • Caprylyl Glycol
  • 1,2-Hexanediol
  • Parfum
  • Contains Benzophenone-33
  • Contains sunscreens

HightTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Aqua

C’est de l’eau, pas grand-chose d’autre à en dire.

Ethylhexyl Methoxycinnamate

Avant tout, c’est un perturbateur endocrinien. En deuxième position dans la liste des ingrédients, cela pose la question de si je jette ce produit et j’arrête directement l’analyse des autres ingrédients…

Il est également appelé octyl methoxycinnamate. C’est un filtre solaire anti-UV qui préserve aussi les couleurs des produits cosmétiques à la lumière. C’est un allergène reconnu. La concentration maximale autorisée est de 10%.

Aloe Barbadensis Leaf Extract (Aloe Barbadensis Leaf Juice)

C’est de l’aloe vera. Reconnue pour ses propriétés anti-inflammatoires. Ce composant n’est soumis à aucune restriction.

HightTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Glycelryl Stearate

C’est un agent émulsifiant, émollient, il a un aspect doux et lisse. Sa petite structure moléculaire lui permet de mieux pénétrer la surface de la peau. Il hydrate et ralentit la perte d’eau en formant une barrière sur la surface de la peau. Il réduit la sensation de gras sur la peau.

C12-20 Acid Peg-8 Ester

C’est un tensio-actif, émulsifiant, gélifiant. Cet ingrédient peut améliorer la stabilité d’une formule cosmétique. C’est supposé être un ingrédient non toxique.

Benzophenone-3

Encore un ingrédient qui me pose problème. Le Benzophenone-3 est suspecté d’être un perturbateur endocrinien. Il est autorisé a une concentration maximale de 6%. C’est un filtre ultraviolet utilisé dans les produits de protection solaire ou en tant que protecteur de formule.

HighTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Decyl Oleate

C’est un émollient qui adoucit et assouplit la peau. Cela peut aussi être un agent d’entretien de la peau. Il n’est soumis à aucune restriction.

Propylene Glycol

C’est un humectant, solvant et ou conservateur. Il est non toxique à faible dose mais il faut tout de même être prudent. Il est d’origine chimique et sa fabrication est polluante d’où sa mauvaise réputation. Son coût faible explique qu’il est souvent utilisé dans les produits.

Cetearyl Ethylhexanoate

C’est un émollient et un agent d’entretien de la peau. Il assouplit et adoucit la peau. Cet ingrédient peut améliorer la texture du produit . Il n’est pas soumis à des restrictions.

HighTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Caprylic / Capric Triglyceride

Il peut avoir différentes fonctions : émollient, hydratant, agent masquant ( réduit ou masque l’odeur de base) ou agent d’entretien de la peau. Il est issu de l’huile de noix de coco. Il n’est pas soumis à des restrictions.

Glycerin

Lorsque ce composant est synthétique alors son processus de fabrication est polluant. Mais il peut aussi être d’origine naturelle. C’est un humectant. Il n’est pas soumis à des restrictions.

Tocophéryl Acetate

C’est un ester du tocophérol, c’est donc un dérivé du tocophérol (vitamine E) et de l’acide acétique. C’est un antioxydant, cicatrisant et agent d’entretien de la peau. Il n’est pas soumis à des restrictions.

HighTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Sodium Hyaluronate

C’est l’acide hyaluronique. L’acide hyaluronique est naturellement présent dans le derme, les articulations, le cartilage ainsi que les yeux. L’organisme en fabrique environ 5g/ jour pour le renouvellement des tissus cutanés. Dès l’âge de 20 ans sa production diminue et le phénomène s’accélère après 40 ans.

Autrefois extrait des crêtes de coq broyées, il est aujourd’hui synthétisé, grâce à un processus de fermentation bactérienne (blé).

Propriétés : hydratant / lutte contre la déshydratation / repeuplant / anti-âge.

« L’avantage c’est qu’il est naturel et n’est pas reconnu comme un corps étranger. Il se dégrade aussi avec le temps et ne s’accumule donc pas dans l’organisme. L’inconvénient c’est précisément qu’il se dégrade et que les bénéfices apportés ne sont donc pas définitifs.  » Dr Grassia, dermatologue

Comment ça fonctionne ? L’acide hyaluronique a la particularité de capter jusqu’à 1000 fois son poids en eau et prévient ainsi l’épiderme de se dessécher. Dans le derme, il forme une solution visco-élastique qui remplit l’espace entre les fibres de collagène, votre peau est plus tonique.

Allantoin

C’est un adoucissant, apaisant, réparateur. Il favorise la régénération des cellules en supprimant les cellules mortes. Il est considéré non toxique.

HighTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Sodium Chondroitin Sulfate

C’est un agent d’entretien de la peau. Il aurait des propriétés anti-inflammatoires. Il est non-soumis à des restrictions et est considéré non-toxique.

Carbomer

Il est souvent utilisé dans les cosmétiques pour épaissir les formules. En effet, il a la capacité d’absorber une quantité d’eau de plusieurs fois leur volume initial. C’est aussi un stabilisateur d’émulsion. Il est très bien toléré par la peau. Il n’est soumis à aucune restriction.

Triethanolamine (TEA)

C’est un agent de neutralisation des carbomères. Les carbomères sont des polymères dispersibles dans l’eau auquel il est nécessaire d’apporter un agent basique pour obtenir un gel et donc épaissir la formule.

Ce composant serait à bannir selon certains articles car il pourrait interagir avec les nitrites pour former des nitrosamines cancérigènes. Son pourcentage d’utilisation est limité et ses conditions d’utilisation sont également restreintes.

Cetyl Phosphate

C’est un tensioactif et ou un agent émulsifiant. Il ne semble pas toxique et n’est pas soumis à des restrictions.

HighTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Dimethicone

Les silicones sont douces et s’étalent bien sur la peau (encore faut-il qu’elles soient de bonne qualité). Problème cet ingrédient est peu biodégradable et pourrait étouffer la peau.

BHT (Butylated Hydroxytoluene)

C’est un antioxydant synthétique utilisé pour protéger les formules cosmétiques de l’oxydation. Il est interdit dans les produits alimentaires car à haute dose il aurait des effets cancérigènes sur l’estomac. C’est également un ingrédient suspecté d’être un perturbateur endocrinien et il peut causer des réactions allergiques (décidément il les accumule…).

Après absorption seuls 50% du BHT seraient éliminés par voie urinaire. Plusieurs études montrent que le BHT est absorbé et métabolisé dans les organismes vivant (animal ou humain) et qu’il peut induire des dysfonctionnements au niveau de différents organes.

Tropolone

C’est un agent d’entretien de la peau. Il est connu depuis longtemps pour avoir des propriétés bactériostatiques et bactéricides. Suite à la chasse aux parabens, des entreprises se sont souvenues de l’existence de cet ingrédient. Il n’est pas soumis à des restrictions.

Imidazolidinyl Urea

C’est un conservateur, et il pose problème… C’est en effet un conservateur appelé « libérateur de formols », il produirait petit à petit un gaz dénommé le fomaldéhyde. Le formaldéhyde est classé « allergène de classe A » par l’institut allemand de documentation et d’information médicale, c’est aussi un agent cancérigène connu par le centre international de recherche sur le cancer. Il est dangereux non seulement en contact direct avec la peau ou les yeux mais aussi à cause des risques d’inhalation.

Il existe des réglementations sur la concentration de formaldéhyde dans les produits cosmétiques rassurez-vous. Malheureusement, il n’y a pas de restrictions concernant les libérateurs de formols. L’Union Européenne impose seulement la présence de la mention « contient des libérateurs de formols » sur l’étiquette des produits qui en contiennent plus de 0,05%.

Caprylyl Glycol

Il peut avoir comme fonction : émollient, humectant ou agent d’entretien de la peau. Il est juste là pour la formule cosmétique mais il n’a rien de spécialement mauvais ou bon.  Il n’est pas soumis à des restrictions.

1,2-Hexanediol

C’est un solvant, c’est-à-dire qu’il dissout d’autres substances. Il n’est pas soumis à des restrictions.

Parfum

En fin de liste donc je doute qu’il puisse irriter, toutefois à moins que la crème sente vraiment très mauvais, je m’en serais passée honnêtement…

Contains Benzophenone-33

Contains sunscreens

HighTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

Mon avis

Je ne suis absolument pas experte, c’est juste mon avis personnel, résultat de mes recherches sur Internet et de mes tests sur ma peau.

8 composants dans la liste des ingrédients me posent problèmes. Il y a 3 potentiels perturbateurs endocriniens dont l’ethylhexyl methoxycinnamate qui est en deuxième position dans la liste. La liste des composants est aussi assez longue (un crème trop complexe pour moi)… Je n’aime clairement pas les composants de ce produit, la formule en elle-même est peut-être très bien pensé, mais il y a trop de composant qui posent problèmes…

La texture du produit ne m’a pas beaucoup plu non plus. La crème est très épaisse, elle s’étale et pénètre difficilement sur ma peau. Je recommande plutôt de l’utiliser comme un masque de nuit et de ne pas la mettre en journée. Après l’avoir appliqué j’ai tout de suite eu la sensation que ma peau étouffait.

HighTechHyaluronicComplexCream_CarnetsdeMarine

En termes d’hydratation, lorsque je l’appliquais le soir, le lendemain matin oui ma peau était hydratée. Toutefois, je n’ai pas noté d’effet marquant. Oui ma peau était hydratée dans le sens ou elle n’était pas sèche… Je n’ai noté aucune amélioration de l’état de ma peau. La sensation d’étouffer ma peau m’a plus marqué que la sensation de ne pas avoir la peau desséchée  le matin. Vous savez ce genre de sensation, d’avoir comme un masque, une fine pellicule grasse sur la peau. Une sensation très désagréable.

Je pense qu’il faut utiliser ce type de produit pour les peaux vraiment très très desséchées…

Je ne recommande pas ce produit et je ne le rachèterais pas.

 

DUCRAY Keracnyl Sérum

CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Ce sérum : « favorise la diminution des boutons, des marques persistantes, des 1e rides ». Il est recommandé pour les peaux adultes à imperfections. Eh, oui, je suis une adulte… 😉

Les actifs présents dans le produit sont (tels que décrit sur le packaging) :

« La myrtacine (innovation brevetée) qui aide à lutter contre la bactérie P. acnes en limitant son organisation en biofilm. Elle apaise et corrige les boutons. »

« La vitamine PP qui apaise les irritations et contribue à résorber les imperfections. »

« L’acide azélaïque, actif scientifiquement reconnu, aide à corriger les marques résiduelles persistantes et les ridules. »

« L’acide glycolique, AHA, actif reconnu pour son effet peeling doux, lisse le microrelief cutané et désincruste les pores. »

Liste des ingrédients :

Water, Caprylic/ Capric Triglyceride, Azelaic Acid, Dicaprylyl Ether, Glycolic Acid, Glycerin, Nylon-12, Glyceryl Stearate, Cetearyl Alcohol, Sodium Hydroxide, Dimethicone, Acetic Acid, Ceteareth-33, Disodium Edta, Fragance, Glyceryl Laurate, Myrtus Communis Leaf Extract, Niacinamide, Sclerotium Gum, Sodium Chloride, Tocopherol, Tocopherylacetate


CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Caprylic/ Capric Triglyceride

C’est en fait une huile de coco fractionnée. Il a différentes fonctions, il peut être : un émollient, hydratant, solvant, agent masquant et agent d’entretien. Un des avantages de cet ingrédient c’est qu’il est non comédogène. Il convient à tous les types de peau en particulier les peaux sensibles.

Azelaic Acid

Il est très utilisé dans les traitements contre l’acné. Il aide à réduire l’hyperpigmentation et surtout il régule la production de sébum.

Attention, si vous l’utilisez le matin mettez de la crème solaire pour protéger votre peau. Il est possible de ressentir des irritations avec cet ingrédient même si c’est rare, mais soyez prudent.

CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Dicaprylyl Ether

C’est un esther huileux issu de l’huile végétale de coco fractionnée pour ne garder qu’une partie. Il a plusieurs fonctions possibles : solvant, émollient, agent d’entretien de la peau.

Il est très léger, fluide, non gras, non occlusif. C’est souvent un substitut végétal des silicones.

Glycol Acid (AHA)

C’est un régulateur de pH, ou un agent kératolyptique. Il exfolie, hydrate, éclaircit le teint et tonifie la peau. Je vais prendre 2 minutes pour vous expliquer un peu plus en détails l’effet exfoliant de cet ingrédient parce que je trouve cela assez fort.

Il faut faire attention car il peut être source d’irritation et de démangeaison. Il peut être corrosif s’il est en trop grande quantité dans un produit (plus de 10%).

« L’acide glycolique casse la colle intercellulaire reliant les cellules mortes entre elles, permettant ainsi de les éliminer de la surface de la peau. Le renouvellement cellulaire est accéléré ce qui évite aux pores de se boucher. Ainsi la peau sèche aura l’air moins terne, tandis que la peau grasse aura moins les pores bouchés. »

(https://www.medecine-anti-age.com/cremes-anti-age/acide-glycolique)

CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Glycerin

Si cet ingrédient est d’origine synthétique son procédé de fabrication peut être polluant. C’est un humectant.

Nylon-12

C’est un liant, opacifiant, agent de contrôle de la viscosité. Il est potentiellement abrasif et potentiellement polluant. J’ai trouvé des sites mentionnant cela mais encore une fois je ne peux rien affirmer. Je peux simplement dire que cet ingrédient fait débat.

CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Glyceryl Stereate

C’est un agent émulsifiant, un émollient qui facilite la pénétration du produit. Il hydrate et ralenti la perte d’eau. Il est non gras (très important pour les personnes à la peau grasse).

Cetearyl Alcohol

L’alcool dans les cosmétiques peut être irritant et desséchant mais pas tous ! Celui-ci fait partie des « bons alcools ». Il a différentes propriétés possibles : émollient, émulsifiant, opacifiant, agent de contrôle de la viscosité et un tensioactif.

CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Sodium Hydroxide

C’est un régulateur de pH. Utilisé à hauteur de 0,10% il n’aura aucun effet irritant normalement. Il est en milieu de liste des ingrédients donc il ne devrait pas y avoir de problème concernant la concentration.

Dimethicone (Silicone)

C’est un anti-moussant, protecteur. Malheureusement, certains s’inquiètent du fait qu’il serait occlusif et en réalité étoufferait la peau sur le long terme. De plus, il serait potentiellement peu biodégradable

CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Acetic Acid

Il régule le pH, c’est un hydratant, astringent et kératolyptique.

Il peut être irritant pour le système respiratoire humain, il peut aussi être toxique et nocif en grande quantité… Je rappelle que c’est un ingrédient qui fait débat mais je n’affirme rien…

Ceteareth-33

C’est un activateur de pénétration dans la peau, considéré sûr sous réserve de limitation de concentration. Il est potentiellement polluant. Faites attention si votre peau est lésée cet ingrédient n’est pas recommandé.

Disodium EDTA

C’est un agent de chélation (aide au maintien de l’aspect du produit), régule la viscosité.

Malheureusement, j’ai lu plusieurs choses qui m’ont un peu inquiété à son sujet… Il serait polluant, nocif en grande quantité, irritant pour les yeux et surtout il peut favoriser la pénétration de la barrière cutanée par d’autres produits. Voilà, il faut juste être prudent quand vous voyez cet ingrédient dans un produit.

Fragance

J’aurais toujours la même opinion au sujet de cet ingrédient. Il est inutile pour moi je me moque de l’odeur de mon produit par contre je préfère éviter au maximum les ingrédients potentiellement irritant.

Glyceryl Laurate

C’est un émollient, émulsifiant, tensioactif, anti-microbien, ralenti la perte d’eau. C’est un acide gras saturé. Il faut être prudent car des concentrations élevées peuvent être irritantes.

Myrtes Communis Leaf Extract

C’est un agent odorant, anti-microbien, anti-oxydant et agent d’entretien de la peau.

Niacinamide

Cet ingrédient est connu pour résorber les tâches pigmentaires. C’est un anti-inflammatoire, hydratant, apaisant. Il stimule votre production de collagène (excellent pour lutter contre le vieillissement de la peau).

Sclerotium Gum

C’est un stabilisateur d’émulsions. Cela peut aussi être un agent de contrôle de la viscosité et un agent d’entretien de la peau.

Sodium Chloride

C’est un liant, agent masquant et agent de contrôle de la viscosité.

Tocopherol (Vitamine E)

C’est la vitamine E. C’est un anti-oxydant, agent d’entretien de la peau et agent masquant.

Tocophérol Acetate

C’est un anti-oxydant, agent d’entretien de la peau ou un cicatrisant. Cela peut aussi être un conservateur il me semble. Je n’ai pas eu l’impression de voir d’autres conservateurs potentiels donc je pense qu’il est utilisé ici comme conservateur…

Mon Avis

J’aime beaucoup ce produit.

Pourquoi ? D’une pour sa pénétration ultra rapide et facile et c’est quelque chose d’assez rare pour être noté surtout pour les produits pour l’acné.  La texture de Keracnyl sérum est ultra légère, fluide et agréable. Il sent bon et je suppose que pour certaines personnes c’est important (je vous avoue moi non). Il ne fait pas luire ma peau. Parfois lorsque je mets une crème, une ou deux heures plus tard ma peau se met à luire sans doute parce qu’elle s’est sentie étouffer… Dans tous les cas, cette crème ne m’a pas causé ce genre de soucis.

En termes d’efficacité, c’est là où cela peut coincer. Concrètement cela n’a pas aggravé l’état de ma peau (beaucoup de crème ont aggravé l’état de ma peau notamment en l’asséchant), mais cela ne l’a pas amélioré de façon miraculeuse non plus. Je ne vous dirais pas de courir immédiatement l’acheter en pharmacie, ni que tous vos problèmes de peau seront réglés d’un coup de baguette magique… Oui, j’ai constaté que l’état de ma peau s’améliorait légèrement mais ce n’était pas non plus un changement très important. Je pense que l’état de ma peau est trop mauvais pour que ce produit fonctionne vraiment. Cependant si vous avez des problèmes de peau mais pas trop graves, je pense vraiment que cette crème peut fonctionner.

Des nombreux produits pour l’acné que j’ai testé je vous avoue que pour le moment c’est mon préféré. Il m’a été recommandé par ma dermatologue. J’ai testé les produits Avène et La Roche Posay qui n’ont pas fonctionné (du tout) pour moi, voire aggravés le problème… S’il n’est pas adapté à vos problèmes ou à votre type de peau ne le testez pas même si pour moi il fonctionne un peu cela ne garantit pas qu’il fonctionnera pour vous. Désolée d’être aussi pessimiste j’essaie d’être réaliste pour vous. Je sais que personnellement je suis toujours très excitée lorsque je lis les packaging des produits pour la peau et que lorsque je les teste je suis souvent très déçue… J’aurais aimé que quelqu’un me dise d’arrêter de rêver. Je sais bien qu’il ne fait rien croire du baratin marketing sur les packaging, mais que voulez-vous c’est plus fort que moi…

CarnetsdeMarine_KeracnylSerum_Ducray

Pas de maquillage, pas de retouche de la photo, c’est vraiment moi le matin, pas coiffée, j’ai juste mis Keracnyl serum

Je vous souhaite bon courage dans votre lutte pour améliorer l’état de votre peau ! 🙂

 

 

 

J’ai testé : Detox Mask d’Eric Favre

DetoxMask_EricFavre_CarnetsdeMarine
Mon type de peau :

J’ai la peau grasse, à tendance acnéique, beaucoup de comédons, des microkystes, granuleuse et très sensible (j’ai souvent des rougeurs). Bien que j’ai la peau grasse elle est également déshydratée.

J’ai testé le masque détoxifiant d’Eric Favre. La promesse marketing de ce produit est la suivante :

« Grâce à sa formule unique ce masque va retirer les toxines accumulées dans les pores et revitaliser et revigorer votre teint. C’est une vraie thérapie pour votre peau essentielle pour les femmes à la peau fatiguée et stressée. »

DetoxMask_EricFavre_CarnetsdeMarine

Ce masque doit d’après Eric Favre :
  • Améliorer la texture de ma peau et clarifier mon teint
  • Enlever les points noirs et les boutons
  • Enlever les couches de peaux mortes et laisser votre peau douce et lisse
  • Rafraîchir ma peau

DetoxMask_EricFavre_CarnetsdeMarine

Recommandé pour quel type de peau ?

Les peaux mixtes à grasses.

DetoxMask_EricFavre_CarnetsdeMarine

Conditions d’utilisation ?

A appliquer après un gommage, une fois par semaine. Laissez poser 20 minutes puis rincer.

DetoxMask_EricFavre_CarnetsdeMarine

Ingrédients :

Aqua / Kaolin / Glycerin / Zinc Oxide / Hamamelis Virginiana (witch hazel) water / Urea  / Talc / Sodium Lauroyl Sarcosinate / Illite (green clay) / Magnesium Aluminium Silicate Polysorbate 20, Polyacrylate 13 / Polysobutene / Panthenol / Zinc PCA / Inulin / Lactic Acid / Disodium EDTA / Xanthan Gum / Phenoxyethanol / Ethylhexylglycerin / 2-Bromo-2-Nithropropane-1-3-diol / CI 19140 / CI 42090 / Parfum / Hexyl Cinnamal / Butylphenyl / Methylpropional / Linalool

Les ingrédients qui nous intéressent :
  • Kaolin
  • Zinc Oxide
  • Hamamelis
  • Illite
  • Inulin
  • Urea
Kaolin :

Le Kaolin est de l’argile blanche. L’argile participe à la reminéralisation et détoxication de la peau en échangeant ses sels minéraux avec les toxines et les impuretés de la peau. Cette argile est connue pour être riche en fer, calcium, potassium, magnésium et silicium.
C’est également un antiseptique et un anti-inflammatoire qui facilite la cicatrisation. Elle adoucie la peau.

Zinc Oxide :

Les propriétés de cet ingrédients sont nombreuses : anti-bactérien, antiseptique, antifongique, protecteur anti UV, anti-inflammatoire, assainissant, cicatrisant et apaisant. Cela en fait beaucoup donc c’est clairement un super ingrédient.
Il est idéal pour les peaux à tendance acnéique et les peaux sensibles.

Hamamelis Virginiana Water :

C’est un agent astringent (resserre les pores), apaisant (diminue l’inconfort de la peau), et également un agent d’entretien de la peau.

Illite :

C’est tout simplement de l’argile verte, oui, unes des argiles les plus utilisées. Elle est très absorbantes, elle nettoie et purifie les peaux grasses et à imperfections.
Elle est également antiseptique, cicatrisante, apaisante et détoxifiante.

Inuline :

L’inuline est un agent hydratant et adoucissant pour la peau et les cheveux.
L’inuline a le pouvoir de retenir l’eau et de former un film aqueux sur la peau ou les cheveux, maintenant ainsi l’hydratation.

Je souhaite également parler d’un des ingrédients de la formule que je ne connaissais pas et qu’il est important de mentionner.

Urea :

L’urea est un régulateur de pH, un humectant qui a des propriétés hydratantes intenses. Il a également des propriétés kératolyptiques, c’est-à-dire qu’il élimine les squames (peaux mortes), redonne douceur et souplesse aux peaux rugueuses ou squameuses et déshydratées. Cet ingrédient est parfois utilisé comme alternative aux AHA grâce à son pouvoir exfoliant doux pour lisser les irrégularités de la peau.

DetoxMask_EricFavre_CarnetsdeMarine

Les ingrédients qui font débat

Tous ces ingrédients sont de très bons actifs, toutefois j’ai analysé le reste des ingrédients de la liste et voici les quelques ingrédients qui font débat. Je tiens à rappeler que je ne suis absolument pas experte et que ce n’est que le fruit de mes recherches sur internet. Rappelons que les avis divergent souvent.

De plus, les ingrédients que je mentionne ici se situent en milieu, fin de liste il doit donc y en avoir très peu dans le produit. C’est un produit qui ne pénètre pas en profondeur votre épiderme et c’est un produit que l’on rince.

Polysorbates 20, Polyacrylate 13

C’est un composé éthoxylés qui n’est pas toxique pour votre peau mais qui pose problème due à son processus de fabrication très lourd et polluant.

Polysobutene

Certains expliquent qu’il forme un film occlusif sur la peau, au lieu de l’hydrater il l’étouffe…

Disodium EDTA

Il fait partie des tensioactifs sulfatés (c’est un sulfate en gros) et il est potentiellement irritant. Le danger n’est pas très grand (comme souvent) mais il vaut mieux l’éviter.

Phénoxyethanol

C’est un conservateur, qui serait nocif pour le foie et le sang, avec un risque cancérigène, potentiellement allergène (pourrait causer de l’eczéma ou de l’urticaire).

2-Bromo-2-Nithropropane-1-3-diol

C’est également un conservateur. Les conservateurs sont utiles au produit malheureusement ils font souvent débat car en grande quantité ils pourraient être allergène, etc.

CI 19140 et CI 42090

Ces deux ingrédients ne sont pas dangereux, ils sont inutiles car ce sont des colorants. Les colorants peuvent dans certains cas être allergène, irritant. Etant donné qu’ils sont en soit inutile( selon moi qui n’en ai rien à foutre de savoir si ma crème est jaune, rose ou violette, moi je veux juste un produit avec le moins d’ingrédients néfastes possibles).

Un produit efficace et simple même s’il n’a pas une couleur engageante, c’est tout ce que je demande. Cependant, pour que les marques accordent autant d’importance aux couleurs et aux odeurs de leur produit je suppose que je dois être une minorité…

Parfum

Le voilà, le dernier ingrédient inutile. En soit il n’est pas toxique, il est potentiellement irritant, mais bon il est en fin de liste des ingrédients, je doute qu’il vous irrite la peau. C’est surtout qu’il n’est pas essentiel au produit (selon moi) alors autant éviter au maximum tous ces ingrédients hypothétiquement irritant même si c’est très peu probable le doute est là, autant le réduire au maximum…

Hexyl Cinnamal

Il sert à masquer les odeurs et peut causer des allergies ou des dermatites. Encore pour des questions d’odeurs… Tous ces ingrédients sont en fin de liste donc il doit y en avoir très peu dans la formule. Toutefois, s’ils ne sont pas essentiels comme par exemple les conservateurs (que je ne valide pas mais dont je comprends mieux la présence), je trouve qu’ils ne devraient pas être ajoutés.

Butylphenyl Methylpropional

Encore un agent masquant… Mais un tout à fait charmant car il est potentiellement toxique, allergène et un perturbateur endocrinien… Le combo fatal. 😉

linalool

Le dernier de nos petits camarades à avoir mauvaise pub, c’est un allergène potentiel.

DetoxMask_EricFavre_CarnetsdeMarine

Mon avis :

J’aime bien ce masque, sa texture est très agréable et surtout il ne laisse pas ma peau toute desséchée après l’avoir utilisée. Souvent les masques à base d’argile ont cette tendance à laisser la peau sèche et tiraillante. Ici ce n’est pas le cas, il lisse et purifie la peau mais la laisse légèrement hydratée.

Si ce masque est bien il n’est pas parfait. Je l’ai utilisé 2 mois. Je n’ai pas noté de nette amélioration pour ma peau, elle est égale à elle-même. Donc non, ce n’est pas un masque miracle. Il est bien mais pas exceptionnel. Je ne le déconseille pas mais je n’irais pas non plus jusqu’à le recommander. 😉 Dans mon cas, le résultat n’était pas là, mais peut être que beaucoup d’autres personnes l’adorent et ne jurent que par lui ! Ce n’est ici que mon humble avis.

Un autre petit détail qui m’a gêné est la présence d’acide lactique. L’acide lactique fait partie des AHA, il est plus doux que l’acide glycolique (aussi un AHA) mais lui aussi reste un exfoliant. Il y a donc de l’acide lactique ET de l’urea qui lui aussi est un exfoliant, parfois utilisé en alternative aux AHA. Pourquoi rajouté de l’AHA alors ? Il y a je n’en doute pas, une raison, elle m’échappe c’est tout. La présence d’autant d’AHA me gêne car la crème que j’applique le matin en contient déjà et le soir j’utilise d’autres crèmes qui décapent la peau (c’est mal). Donc je préférerais qu’il y ait le moins de AHA possible dans mes produits…

 

 

Ma routine soin de la peau

✨✨ Routine : Du matin / Du soir / De temps en temps✨✨

MaRoutineSoinDeLaPeau_CarnetsdeMarine

M o n   t y p e   d e   p e a u :
J’ai la peau grasse, j’ai de l’acné mais quelques boutons par-ci par-là pas de gros boutons rouges partout sur le visage, mais de temps en temps sur le bas du visage surtout. J’ai beaucoup de points noirs (ou comédons, notamment sur le nez), les pores obstrués. J’ai la peau sensible qui s’irrite très facilement et avec des rougeurs. J’ai également des microkystes. Pour finir, bien que j’ai la peau grasse elle est en réalité totalement déshydratée

Bienvenue dans mon monde de peau moche. Pas de chance, ils y en a qui naissent grandes, d’autres blondes moi je suis née avec la peau moche. Je devrais toujours en prendre le plus grand soin pour limiter la casse mais non je n’aurais jamais une jolie peau, sans beaucoup d’efforts.

Si vous aussi vous galérez, que comme moi vous avez testé 1 milliard de produits sans résultat, que vous avez le même type de peau que moi, alors cet article est fait pour vous ! Après des années d’erreurs et d’essais voilà ma routine actuelle qui pour le moment porte plutôt bien ses fruits.

A v a n t   d e   c h a n g e r   v o t r e   r o u t i n e   a c t u e l l e :
Avant toute chose je vous invite à stopper tout pendant au moins une semaine, plus aucune crème, plus de décapage de peau rien (ne vous lavez même plus le visage, même pas à l’eau) ! C’est le seul moyen pour commencer à rééquilibrer votre production de sébum. Puis réintroduisez petit à petit une routine ultra simplifié le plus important étant de bien hydrater sa peau !

Routine du matin :

-Je me rince le visage à l’eau tiède sans irriter ma peau (c’est à dire que je ne frotte pas trop histoire de pas abîmer ma peau).

Ducray, Keracnyl sérum
6 ingrédients : Water, Caprylic Triglyceride, Azelaic Acid, Dicapryl Ether, Glycolic Acid, Nylon-12

Huile de rose musquée (j’ajoute une goutte au sérum Keracnyl de Ducray)

Baume à lèvre Mixa

Crème solaire Elta MD broad spectrum SPF 46 UV clear
6 ingrédients : Zinc Oxide (0,9%), Octinoxate (7,5%), Purified water, Cyclopentasiloxane, Niacinamide, Octyldodecyl Neopentanoate

Routine du soir :

Cutacnyl 2,5%, Gaderma
6 Ingrédients : Peroxyde de Benzoyle hydraté, carbogène 940, édétate disodique, docusate de sodium, silice colloïdale anhydre, propylèneglycol

Adapalène Teva 0,1%
6 ingrédients : Adapalène, Pharahydroxybenzoate de méthyle (E218), Phénoxyéthanol, Carbomère 974P, Glycérol, Edétate disodique

J’alterne ces 2 crèmes prescrites par ma dermatologue, chaque soir.

Routine de temps en temps :

Huile de Jojoba

Eau de beauté, Caudalie
6 Ingrédients : Aqua, Alcohol, Citrus Aurantium, Amara (bitter orange) flower water, Parfum, Rosmarinus Officinalis (Rosemary) Leaf Oil

A-Derma, Crème ultra réparatrice anti-marquesEpitheliale A.H duo

Skin Food, Masque exfoliant doux au riz (Rice Mask Wash Off)
6 ingrédients : Aqua, Caprylic/Capric Triglyceride, Cethyl Ethylhexanoate, Cyclo-Pentasiloxane, Cetyl Alcohol, Propylene Glycol

(Je ne vous mets pas la liste de tous les ingrédients mais des 6 premiers ingrédients de la liste. La quantité des ingrédients dans le produit va en décroissant, d’où cette décision.)

N’oubliez pas que nous réagissons tous différemment aux produits, cette routine fonctionne pour moi, mais peut être pas pour vous. N’hésitez pas à la modifier selon vos besoins et les réactions de votre peau !

AHA / BHA

AHA_BHA_CarnetsdeMarine

Cela fait un moment que les gens en parlent, mais je ne fais jamais les choses comme les autres et ce n’est que maintenant que je teste et que je vous en parle. Je n’ai personnellement testé que le BHA et pas le AHA.

AHA est l’acronyme de Alpha Hydroxy Acid tandis que BHA est l’acronyme de Beta Hydroxy Acid. Les AHA/BHA sont des actifs puissants c’est pourquoi je ne les recommande pas pour tout le monde et j’ai moi-même hésité avant de me lancer.

Les AHA/BHA correspondent à l’acide lactique, l’acide glycolique et à l’acide salicylique.

A quoi servent les AHA/BHA ?

On les utilise surtout pour lisser les peaux granuleuses, cela fonctionne comme un peeling de surface très doux (dans le cas des AHA surtout). Ils permettent de combattre les boutons, déloger les microkystes, gommer les cicatrices d’acné et à faire disparaître les points noirs.

Je n’ai pas tellement  de boutons (quelques boutons blancs par-ci par-là), par contre j’ai la peau granuleuse, grasse mais déshydratée, sensible, j’ai des microkystes et énormément de points noirs avec des pores très visibles (obstrués à mort)…

Quelle est la différence entre les AHA et les BHA ?

Mis à part leurs différences en termes chimiques (les AHA sont solubles dans l’eau tandis que les BHA sont solubles dans les lipides par exemple), les AHA/BHA n’ont en réalité pas le même rôle. Pensez-y bien avant d’en acheter (quels sont vos besoins).

Les AHA vont agir sur la partie externe, supérieur de votre épiderme et pas en profondeur. Cet acide va estomper vos tâches et ou votre hyperpigmentation. Toutefois, les AHA ne vont pas avoir tellement d’effet sur vos points noirs par exemple car ils n’agissent pas en profondeur. Les AHA vont adoucir votre peau et l’hydrater. Pour être efficace, le produit doit en contenir 5 à 15%. Pour être stable le pH du produit doit être de 3 à 4.

Les BHA vont eux agir, sur la partie interne de votre épiderme, en profondeur, dans les pores. Ils vont agir pour les peaux acnéiques, grasses, avec les pores obstrués et des mycrokystes. Comme il pénètre en profondeur il exfolie efficacement les cellules mortes et l’excès de sébum qui s’accumulent dans les pores et les obstru… Pour être efficace le produit doit en contenir de 1 à 2% (au-delà attention à ne pas abimer votre peau). Pour être stable le pH du produit doit être de 3 à 4. Les BHA sont connus pour être anti-inflammatoire et anti-bactériens : idéal pour l’acné.

AHA_BHA_CarnetsdeMarine

Les questions à se poser avant d’utiliser des acides de fruits ?

Attention, les acides fruits (AHA/BHA) sont des actifs puissants. Tout le monde ne peut pas les utiliser ! Si vous avez la peau sensible, sèche et ou déshydratée n’utilisez pas ce genre d’actif vous risquez d’irriter votre peau voire d’aggraver son état (peau encore plus sèche et déshydratée…).

Si vous avez la peau grasse ou mixte, vous pouvez tester mais en prenant des petites précautions. Tout le monde ne réagit pas pareil à ce genre d’actif. Personnellement, je n’ai pas ressenti d’irritation ou de sensation de brûlure après avoir utilisé des BHA. Toutefois, j’ai commencé par un produit qui n’en contient que 0,5% ! C’est faible et donc moins risqué, je peux en mettre une fois par jour si je le souhaite mais j’essaie d’espacer à une fois tous les 2 jours pour les premières semaines.

Si je supporte bien les BHA cela ne veut pas dire que toute personne à la peau grasse les supportera bien. Donc le seul moyen est de tester pour savoir si vous réagissez bien. Utilisez les une fois et attendez quelques jours pour voir l’effet. Et introduisez petit à petit ce produit à votre routine. Arrêtez tout de suite si vous voyez que cela ne fait qu’aggraver l’état de votre peau. Les premières semaines ces actifs vont faire sortir tous les boutons qui attendaient d’apparaître, ne vous étonnez pas c’est normal. Si au bout de deux mois c’est toujours le cas, arrêtez tout. 😉

Dans tous les cas il faut que vous fassiez attention à deux choses : le soleil et l’hydratation ! Ce genre de produit peut décaper votre peau, faites bien attention à bien vous hydrater. De plus, cela va rendre votre peau photosensible (en réalité comme on exfolie sa peau à répétition on rend sa peau sensible à tout et notamment au soleil). Si vous ne voulez pas vous retrouvez avec des tâches brunes (entres autres) je vous recommande de bien vous protéger et cela commence par mettre de la crème solaire. Oui, oui, je sais tout le monde déteste se mettre de la crème solaire sur le visage. Mais c’est IMPERATIF ! Je peux vous recommander des crèmes solaires si vous le souhaitez. 🙂

Avant de vous lancer, testez avec des produits qui contiennent peu d’acide ! Espacez vos essais et incorporez ces actifs petit à petit à votre routine.

Je vous souhaite de réussir dans votre quête pour améliorer l’état de votre peau ! 🙂

AHA_BHA_CarnetsdeMarine

La Roche Posay – Effaclar : Duo (+)

Aujourd’hui je continue mes articles sur les produits de la gamme Effaclar de La Roche Posay avec le soin anti-imperfections, correcteur, désincrustant, anti-marques.

CarnetsdeMarine_Effaclar_LaRochePosay_SoinDuo(+)

>> Je tiens à rappeler que je ne suis absolument pas une experte en produits cosmétiques et je n’y connais rien aux ingrédients. Je ne suis pas là pour vous dire : tel ingrédient est mauvais n’utilisez plus jamais de produit en contenant. Suivant son dosage et les autres ingrédients présents, son effet peut être totalement différent. J’essaie ici d’aider à décrypter le charabia mais je ne suis pas experte et je ne vous impose rien. Si ce produit vous convient et que vous l’utiliser depuis longtemps n’arrêtez pas juste à cause de moi. <<

Présentation :

Effaclar Duo (+) est un soin complet à l’efficacité anti-imperfections renforcée, grâce au Procerad™, actif anti-marques exclusif. Le Procerad™ est un céramide (brevet déposé) anti-irritation, agit en amont pour éviter que les imperfections ne laissent des marques rouges ou brunes.

CarnetsdeMarine_Effaclar_LaRochePosay_SoinDuo(+)

 » Dès 24h : les imperfections sont visiblement moins rouges.
Dès 8 jours : les imperfections sont significativement réduites.
Dès 4 semaines : les pores sont désobstrués, le grain de peau est affiné, les brillances et les zones grasses sont régulées.
Testé sur plus de 6700 sujets, sur toutes les couleurs de peaux. »

Le produit ce présente sous forme d’un gel-crème frais, hydratation 24h et matité longue-durée, fini non collant et non gras. C’est une excellente base de maquillage. Non comédogène.

Ingrédients :

Aqua / Water • Glycerin • Dimethicone • Isocetyl Stearate • Niacinamide • Isopropyl Lauroyl Sarcosinate • Silica • Ammonium Polyacryldimethyltauramide / Ammonium Polyacryloyldimethyl Taurate • Methyl Methacrylate Crosspolymer • Potassium Cetyl Phosphate • Zinc Pca • Glyceryl Stearate Se • Isohexadecane • Sodium Hydroxide • Myristyl Myristate • 2-Oleamido-1,3-Octadecanediol • Nylon-12 • Poloxamer 338 • Linoleic Acid • Disodium Edta • Capryloyl Salicylic Acid • Caprylyl Glycol • Xanthan Gum • Polysorbate 80 • Acrylamide/Sodium Acryloyldimethyltaurate Copolymer • Pentaerythrityl Tetra-Di-T-Butyl Hydroxyhydrocinnamate • Salicylic Acid • Piroctone Olamine • Parfum / Fragrance

  • Glycerin

Elle donne de l’onctuosité à de nombreux produits et présente un fort pouvoir hydratant.

Si cet ingrédient ne constitue pas un danger pour votre santé il a toutefois un impact écologique non négligeable. En effet, la glycérine de synthèse est issue de dérivés du pétrole. Mieux vaut privilégier des produits contenant de la glycérine naturelle d’origine végétale…

  • Dimethicone (—)

La dimethicone est douce et s’étale bien sur la peau, c’est un silicone. Elle est très souvent utilisée dans les produits cosmétiques. Elle a un  effet émollient et résiste aux écarts de températures.

Toutefois, elle possède un effet occlusif et aurait tendance à étouffer le cuir chevelu et la peau et elle très peu biodégradable.

  • Isocetyl Stearate

C’est un émollient qui assouplit et adoucit la peau. C’est aussi un agent d’entretien de la peau. De ce que j’ai pu lire il a une faible toxicité, il serait non-irritant, non-sensibilisant et non photo-toxique.

  • Niacinamide (+++)

C’est le produit miracle dont tout le monde parle ces derniers temps. Le niacinamide ou la vitamine B3, vitamine PP ou encore nicotinamide est une vitamine qui est synthétisée par l’organisme mais parfois en trop faible quantité.

Elle améliore la fonction barrière de la peau, c’est aussi un actif hydratant. Elle est connue pour booster la micro-circulation de la peau et est réputée pour ses effets anti-inflammatoires. Pour finir, elle réduit les ridules et résorbe les tâches pigmentaires. Je suis sûr que j’en oublie. J’essaierai de faire un article plus détaillé sur cette vitamine.

  • Isopropyl Lauroyl Sarcosinate

C’est un tensio-actif qui réduit la tension de surface et favorise une répartition uniforme du produit lors de son utilisation. C’est également un agent nettoyant et un agent émulsifiant (favorise la formation de mélanges intimes entre des liquides non miscibles). C’est aussi un agent antistatique, un agent moussant, un agent de contrôle de la viscosité et un agent d’entretien de la peau.

Je vous avoue je n’ai pas trouvé grand-chose à son sujet.

  • Silica (–)

C’est un corps gommant, gélifiant. Il élimine les matières en surface, absorbe, opacifie, lie, contrôle la viscosité et réduit la densité apparente des produits cosmétiques.

Toutefois, le Silica a mauvaise réputation il serait cancérigène, allergène, polluant et potentiellement toxique pour les organes. Attention, je n’ai pas trouvé de preuve indiquant que le silica pénètre la peau ou soit toxique, mais je n’ai pas non plus trouvé suffisamment d’éléments pour écarter ces possibilités…

  • Ammonium Polyacryldimethyltauramide / Ammonium Polyacryloyldimethyl Taurate

C’est un polymère d’origine synthétique. C’est un stabilisateur d’émulsion qui contrôle aussi la viscosité. Je n’ai pas trouvé grand chose à son sujet. Je crois qu’il présente un risque pour l’environnement mais je suppose que j’aurais trouvé plus de chose si le risque était grand.

  • Methyl Methacrylate Crosspolymer

C’est un polymère thermoplastique, transparent, appelé PMMA et d’origine synthétique. Il est plus connu sous son premier nom commercial de Plexiglas (nom déposé). Ce polymère est un agent filmogène (produit un film continu sur la peau).

  • Potassium Cetyl Phosphate

Le potassium cetyl chosphate est d’origine synthétique. C’est un tensioactif et un agent émulsifiant.  Il favorise une répartition uniforme du produit lors de son utilisation.

 

  • Zinc PCA (++)

C’est un minéral essentiel pour le renouvellement cellulaire et la santé de la peau. C’est un actif sébo-régulateur composé de zinc et de L-PCA, un “passe-partout” physiologique qui permet une meilleure pénétration et action. Ses vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires en font un ingrédient de choix pour lutter contre les problèmes de dermatoses et d’acné. Son effet anti-bactérien permet notamment de lutter contre la prolifération des bactéries responsables de l’acné. Il permet également de réduire les rougeurs, et de protéger la production de collagène. Le zinc PCA possède également un effet hydratant et régule la production de sébum (un humectant qui maintient la teneur en eau d’un cosmétique dans son emballage et sur la peau).

  • Glyceryl Stearate SE (+)

Le Glyceryl Stearate (et le Glyceryl Stéarate SE) sont des produits d’estérification de la glycérine et de l’acide stéarique, un acide gras organique naturellement présent dans de nombreuses huiles végétales. Ce sont des tensio-actifs.

Ce sont des sont des agents émulsifiants : c’est-à-dire qu’ils facilitent la formation d’une émulsion entre deux liquides non miscibles tels que l’huile et l’eau. De plus, ces agents émulsifiants possèdent des propriétés émollientes. Un émollient est un produit capable d’amollir et de détendre la peau. Ils agissent comme des lubrifiants sur la surface de la peau, ce qui donne à la peau un aspect doux et lisse. Ils hydratent la peau et ralentissent aussi la perte d’eau en formant une barrière sur la surface de la peau avec un toucher non gras. Il sont biodégradables et d’après mes recherches non pas d’effets secondaires indésirables sur la peau.

  • Isohexadecane (–)

C’est un émollient qui assouplit et adoucit la peau, un hydratant qui augmente la teneur en eau de la peau et la maintient douce et lisse. C’est aussi un solvant et un agent d’entretien de la peau.

Toutefois, attention car il fait partie des silicones : il est polluant et occlusif.

  • Sodium Hydroxide

Ce nom désigne la soude caustique, corrosive et fortement irritante à l’état pur. Le Sodium Hydroxyde est avec les corps gras, l’ingrédient de base des savons. En réagissant avec les acides gras, il accomplit la saponification qui donne des pains de savons solides. A la fin de ce  processus de saponification, il ne reste plus de Sodium Hydroxyde libre dans la préparation et le produit peut-être utilisé sans danger pour nettoyer la peau.

En ce qui concerne les cosmétiques classiques (crèmes, produits nettoyants sans savon, lotions, etc…) le Sodium Hydroxyde a une fonction annexe, qui est celle d’ajuster le pH. Le Sodium hydroxyde étant basique, il va diminuer l’acidité du produit final, en passant par exemple d’un pH acide de 3 (qui peut être irritant pour la peau) à un pH physiologique de 5. C’est dans le cadre de cette fonction qu’on retrouve le Sodium Hydroxyde, souvent en fin de liste des ingrédients. Il n’a alors aucun effet quelconque dans le produit, s’il est utilisé à hauteur de 0,10% environ, et n’a absolument aucune action irritante.

Attention, s’il est en début de liste et s’il est en trop grande quantité par contre (et ici il est au milieu…) !

  •  Myristyl Myristate

C’est un émollient, hydratant, opacifiant, ainsi qu’un agent d’entretien de la peau. Je n’ai pas trouvé grand chose d’alarmant à son sujet.

  • 2-Oleamido-1,3-Octadecanediol (-)

C’est un émollient, ainsi qu’un agent d’entretien de la peau. C’est un solvant d’origine chimique et on aimerait autant ne pas en avoir dans notre produit si possible.

Toutefois, il n’est pas non plus toxique.

  • Nylon-12 (—)

C’est un liant, opacifiant et agent de contrôle de la viscosité. C’est en fait très souvent utilisée dans les produits cosmétiques car c’est une excellente alternative au talc tout en offrant une douceur similaire sur la peau, un excellent glissant ainsi qu’une absorption modérée du sébum (n’obstrue pas les pores comme le mica et le talc peuvent le faire).

Attention car sur un autre site j’ai lu que c’était une : »poudre bon marché à base de matières synthétiques, abrasif« . Et j’ai trouvé cette mention de poudre abrasive sur d’autres sites…

Le Nylon-12 serait en fait un plastique et les plastiques intégrés aux crèmes de soin font office de liants et produisent une sensation délicate sur la peau. C’est abrasif et c’est polluant. À ce jour, il n’existe pas de définition officielle uniforme de ce qu’est le microplastique. Les fabricants se sentent donc libres de définir les choses à leur guise. Pour eux, le problème se limite aux particules solides, excluant le plastique liquide, cireux ou gélatineux. En outre, les producteurs refusent de renoncer au plastique pour les produits sans rinçage (produits « leave-on »), par opposition aux shampoings et gels douche (produits « rinse-off »)…

  • Poloxamer 338

Accrochez-vous pour celui-ci : c’est un polymère fait de bloc de polyoxyethylene suivi par un bloc de polyoxypropylene, suivi par un bloc de polyoxyethylene. Le nombre moyen d’unités de polyoxyethylene et polyoxypropylene varie en fonction du nombre associé au polymère. Sa texture va du liquide incolore au solide blanc suivant sa composition. Il appartient à la famille des PEG.

C’est un tensioactif, un émulsifiant et un agent lavant. Je n’ai pas trouvé d’article signalant des effets secondaires concernant ce produit.

  • Linoleum Acid (+++)

Il fait partie des acides gras qui font partie des triglycérides (ils sont combinés avec de la glycérine). C’est ici la famille des oméga 6 qu’on trouve dans : l’huile de soja, de germes de blé, de pépin de raisin, de bourrache, d’onagre ou de tournesol.

L’acide linéique est intégré à la composition des céramiques qui font partie du ciment lipidique (la barrière active de notre peau). C’est excellent pour : l’acné, les peaux grasses, les peaux sèches, les dermatoses, les brûlures et les coups de soleil et la dégradation de la barrière cutanée.

Dans les cosmétiques il est utilisé comme émollient et agent épaississant. Des recherches montreraient qu’il a un effet réparateur, anti-oxydant et adoucissant sur la peau.

  • Disodium EDTA (–)

C’est un agent de chélation (aide au maintient de l’aspect du produit) qui régule donc la viscosité du produit. Cet ingrédient est polluant (il se retrouve dans l’eau du robinet).

L’EDTA n’est nocif que lorsque qu’il est ingéré en très grandes quantités. Les cas d’allergies sont rarissimes. Lui-même traverse difficilement la barrière cutanée, mais il peut favoriser la pénétration d’autres substances. Il irrite fortement les yeux et s’avère très persistant (et donc polluant). Un ingrédient qui fait donc débat.

  • Capryloyl Salicylic Acid (CSA) (++)

C’est un ingrédient d’origine synthétique. C’est un ester de l’acide salicylique (c’est-à-dire le Beta Hydroxy Acid ou BHA), il est donc catégorisé comme un BHA qui fonctionne comme un exfoliant, anti-inflammatoire et anti-septique.

Le CSA a la capacité d’éliminer les cellules mortes, d’adoucir la peau et d’aider au maintien de l’élasticité de la peau. Il est souvent utilisé comme anti-vieillissement, anti-acné, anti-ride dans les cosmétiques.

Contrairement aux AHA (Alpha Hydroxy Acid) qui sont solubles dans l’eau, les BHA sont solubles dans les lipides (huiles). Cela signifie qu’ils exfolient non seulement la couche supérieure de l’épiderme mais pénètre plus profondément pour exfolier les cellules mortes et l’excès d’huile des pores. C’est pourquoi il est souvent utilisé pour traiter les points noirs et l’acné.

En outre, cet ingrédient fonctionne à la fois comme agent anti-microbien et anti-inflammatoire. Tandis que beaucoup d’exfoliants sont souvent irritants (comme les AHA) le CSA va lui, réduire les inflammations.

Attention tout n’est pas non plus tout rose ! Même s’il est considéré comme moins irritant que les AHA, ils ont comme même des effets secondaires potentiels : picotements, rougeurs, cicatrices, sensation de brûlure ou démangeaison… Tout cela peut être éviter en choisissant un produit contenant une concentration de 1 à 2 % de BHA pour un PH de 3 ou 4. Le plus grand problème étant que le CSA augmente la sensibilité de la peau au soleil de 50% ! Il faut donc absolument utiliser un SPF 30 et essayer de l’utiliser la nuit.

  • Piroctone Olamine

C’est un conservateur, agent anti-pelliculaire, d’origine synthétique. La Piroctone Olamine est une substance antifongique et bactériostatique très efficace utilisée depuis plus de 30 ans en cosmétique. Elle peut être utilisée dans les produits de nettoyage pour peau grasse ou peau jeune à problème afin de réguler la prolifération des bactéries et champignons. La Piroctone Olamine est approuvée par les autorités européennes avec une concentration maximale de 1% dans les produits rincés.

Je n’ai rien trouvé signalant un danger quelconque pour notre santé. En tant que conservateur toutefois, il est potentiellement polluant.

  • Parfum / Fragrance (-)

Le parfum peut être allergisant ou juste irritant pour notre peau. Personnellement je me passerais bien de ce parfum. Heureusement il est en fin de liste, on espère donc qu’il y en a peu.

Mon avis

Le soin Effaclar Duo (+) n’a eu aucun effet sur ma peau. Il n’en a pas amélioré l’aspect, n’a pas réduit mon acné, mes points noirs, désobstrué mes pores ou réduit mes marques… Aucun effet, ni bon ni mauvais. J’avais pourtant bon espoir… Je l’ai utilisé pendant 5 mois et rien…

Maintenant que j’en ai décrypté la composition je suis encore plus déçue. Car non seulement il n’a eu aucun effet sur ma peau mais en plus beaucoup de ses ingrédients me posent problèmes. A commencer par le 3e ingrédient de la liste le Dimethicone ! Un silicone un ingrédient occlusif pour moi qui ai déjà les pores tout obstrué et polluant…

En 7e position on trouve le Silica qui a lui aussi mauvaise réputation. En 13e position l’Isohexadecane : encore un silicone… Le Sodium Hydroxyde me pose aussi problème car il est en 14e position pour 29 ingrédients…

J’ai été agréablement surprise de découvrir que le soin Duo (+) contient des niacinamides, des BHA et de l’acide linéique. Ce sont de très bons ingrédients. Toutefois, ils n’ont visiblement pas fonctionné pour moi…

Je ne rachèterais pas ce produit et je ne le recommande pas. Si vous l’utilisez et qu’il fonctionne pour vous n’arrêtez pas à cause de moi.

 

La Roche Posay – Effaclar : l’eau micellaire

>> Je tiens à rappeler que je ne suis absolument pas une experte en produits cosmétiques et je n’y connais rien aux ingrédients. De plus,  les taux de concentration des ingrédients dans les produits ne sont pas détaillés. Tout cela pour dire que je ne suis pas là pour vous dire : tel ingrédient est mauvais n’utilisez plus jamais de produit en contenant. Suivant son dosage et les autres ingrédients présents, son effet peut être totalement différent. Il faut donc faire bien attention lorsqu’on se lance dans l’analyse détaillée d’un produit. J’essaie ici d’aider à décrypter le charabia mais je ne suis pas experte et je ne vous impose rien. Si ce produit vous convient et que vous l’utiliser depuis longtemps n’arrêtez pas juste à cause de moi. Tout le monde est différent. <<

J’ai eu une période ou j’étais addict à l’eau micellaire. Je l’utilisais pour tout : le matin pour me laver la peau le matin, le soir, pour me démaquiller, etc. Et comme j’ai toujours respecté les produits La Roche Posay je me suis naturellement tournée vers l’eau micellaire purifiante peaux grasses et sensibles.

« L’eau micellaire est un produit de beauté parfait pour nettoyer votre visage. Ce produit se compose de micelles, des molécules qui aident à éliminer le sébum et les impuretés de la peau. »

Les bienfaits de l’eau micellaire me paraissaient miraculeux. Cela me permettait de nettoyer ma peau en douceur pour moi qui a la peau sensible et qui rougit vite. L’eau micellaire aide à hydrater, fermer les pores et matifier la peau si on l’utilise au quotidien…

CarnetsDeMarine_Effaclar_LaRochePosay_EauMicellaire

Blablabla, honnêtement je voyais bien que le coton m’irritait la peau et que de me tartiner d’eau micellaire matin et soir ne changeait rien à ma peau à part la dessécher plus qu’avant et au final dérégler ma production de sébum déjà complètement déréglée… Bref ! Je ferais peut être un autre article sur les pour et les contre de l’eau micellaire. Ici je vais décrypter (essayer) les ingrédients de ce produit et vous donner mon verdict final.

Ingrédients :

  • Water
  • Hexylene glycol
  • Glycerin
  • Poloxamer 188
  • Zinc PCA
  • Sodium Lactate
  • Disodium cocoamphodiacetate
  • Disodium edta
  • Citric acid
  • Dihydrocholeth-30
  • Iodopropynyl butylcarbamate
  • Polyaminopropyl biguanide
  • L’Hexylene glycol

L’hexylène glycol, (je n’ai pas trouvé beaucoup d’articles) il est très utilisé comme solvant et agent de couplage (permet la réalisation des émulsions, à partir d’huile et d’eau). J’ai trouvé beaucoup de choses sur les glycols en général. Ce sont des solvants chimiques souvent utilisés en remplacement de conservateurs. Les émulsifiants PEG (Polyéthylène glycol) et PPG (polypropylène glycol) sont également des glycols.

Quel est le danger ?   Ils sont responsables de réactions allergiques et de dessèchement de la peau (Propylene glycol, Butylene glycol, Pentylene glycol).

  • Glycerin

Elle donne de l’onctuosité à de nombreux produits et présente un fort pouvoir hydratant grâce à sa capacité à retenir plusieurs fois son poids en eau. Ainsi, elle forme une barrière sur l’épiderme, limitant les pertes d’humidité tout en restaurant l’activité des lipides qui jouent un rôle essentiel dans la réparation cutanée. De plus, elle a des propriétés émollientes, c’est-à-dire qu’elle lisse la peau et les cheveux tout en maintenant un bon taux d’hydratation. Sa fonction occlusive permet à la peau d’être protégée des agressions extérieures telles que le vent et la pollution. La glycérine est également très bien tolérée par la peau et les allergies à ce produit sont rares.

Où est le problème ? Si cet ingrédient ne constitue pas un danger pour votre santé il a toutefois un impact écologique non négligeable. En effet, la glycérine de synthèse est issue de dérivés du pétrole. Mieux vaut privilégier des produits contenant de la glycérine naturelle d’origine végétale…

  • Poloxamer 188

Il est utilisé comme émulsifiant, agent solubilisant et stabilisant dans les formulations cosmétiques. Il présente un bon profil toxicologique et une irritation oculaire faible.

Attention toutefois car cet ingrédient est semblable aux PEG. Les PEG (polyéthylène glycol): émulsifiants, tensioactifs, les PEG rendent la peau perméable et peuvent laisser passer des substances nocives. De plus, leur procédé de fabrication (éthoxylation) est très toxique.

  • Zinc PCA

C’est un minéral essentiel pour le renouvellement cellulaire et la santé de la peau. C’est un actif sébo-régulateur composé de zinc et de L-PCA, un “passe-partout” physiologique qui permet une meilleure pénétration et action. Ses vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires en font un ingrédient de choix pour lutter contre les problèmes de dermatoses et d’acné. Son effet anti-bactérien permet notamment de lutter contre la prolifération des bactéries responsables de l’acné. Il permet également de réduire les rougeurs, et de protéger la production de collagène. Le zinc PCA possède également un effet hydratant et régule la production de sébum (un humectant qui maintient la teneur en eau d’un cosmétique dans son emballage et sur la peau).

  • Sodium Lactate

Le sodium lactate a visiblement plusieurs fonction dans les cosmétiques : il peut servir de régulateur de pH, d’humectant, ou d’agent kératolytique (aide à éliminer les cellules mortes de la couche cornée de l’épiderme en agissant par simple contact avec la peau, en interagissant avec la kératine). Il améliore aussi la conservation et agit comme agent bactériostatique ( lorsqu’il est combiné avec un agent de conservation à spectre complet). Conservateur et humectant, c’est un acide faible fabriqué à partir d’acide lactique de mélasse fermentée et de soude.

  • Disodium cocoamphodiacetate

Le disodium cocoamphodiacetate fait partie des sulfates. Les sulfates sont des tensioactifs (je ferai un autre article sur les tensioactifs car je vois qu’il est important de bien les distinguer). Ils ont mauvaises réputation car ils seraient mauvais pour la peau et représenteraient un danger pour l’environnement.

Les tensioactifs sulfatés proviennent d’huile végétale de palme ou de coco. Ils sont produits en masse et ne coûtent pas cher. Ils servent de base moussante dans les gels douches et les shampoings. Certains détergents, plutôt irritants sont autorisés même dans les cosmétiques biologiques. Il est donc préférable de les éviter, même si en soi le danger n’est pas très grand.

  • Disodium EDTA

C’est un agent de chélation (aide au maintient de l’aspect du produit) qui régule donc la viscosité du produit. Cet ingrédient est polluant puisque peu biodégradable (il se retrouve dans l’eau du robinet).

L’EDTA n’est nocif que lorsque qu’il est ingéré en très grandes quantités. Les cas d’allergies sont rarissimes. Lui-même traverse difficilement la barrière cutanée, mais il peut favoriser la pénétration d’autres substances. Il irrite fortement les yeux et s’avère très persistant (et donc polluant). Un ingrédient qui fait donc débat.

  • Citric acid

Le citric acid ou acide citrique peut être utilisé dans les cosmétiques pour modifier ou stabiliser le pH du produit. Il possède aussi des propriétés astringentes qui dépendra de la quantité d’acide citrique contenu dans le produit. Il joue un rôle d’agent de chélation dont le but est de stabiliser le produit sur son aspect et/ou sa composition. Il peut servir d’agent masquant, pour « cacher » des odeurs d’autres composants du cosmétique.

L’acide citrique pouvant être quand même irritant, les cosmétiques en contenant une concentration élevée devront préciser sur leur emballage qu’ils ne doivent pas être mis en contact avec les yeux et d’envisager d’appliquer une protection solaire.

  • Dihydrocholeth-30

C’est un tensioactif (ingrédient qui réduit la tension de surface et favorise une répartition uniforme du produit lors de son utilisation). C’est également un agent émulsifiant qui favorise la formation de mélanges intimes entre des liquides non miscibles.

Il aurait un fort potentiel irritant, considéré comme cancérigène à cause de ses propriétés facilitant la pénétration de corps étranger.

  • Iodopropynyl butylcarbamate

C’est un conservateur et comme bien souvent pour les conservateurs il est allergisant (comme tous les dérivés organiques de l’iode).

  • Polyaminopropyl biguanide

C’est un conservateur (oups). Il est soi-disant allergisant, cancérigène et polluant.

Mon verdict

Je dois dire que j’ai été choquée de découvrir ce que contenait mon innocente eau micellaire dont je me tartinais toute la journée en pensant utiliser un produit miracle. Et sur le packaging on peut lire :

« L’Eau Micellaire Ultra EFFACLAR purifie la peau en douceur pour respecter les peaux mixtes à grasses. Les micelles associées à la glycérine éliminent 98% du fond de teint au premier coton pour une efficacité démaquillante optimale, sans sensation de dessèchement. Formule testée sous contrôle dermatologique et ophtalmologique sur les peaux et yeux sensibles. pH physiologique – Sans alcool – Sans colorant – Sans paraben. »

Euh, excusez moi on en parle de tous les autres ingrédients néfastes ?! Alalala, vive le marketing…

Personnellement, cette eau micellaire ne m’a pas endommagé ma peau, elle a déréglé ma production de sébum très probablement mais je n’ai pas eu de réaction allergique. Toutefois, au bout du 4e coton pour me démaquiller j’avais la peau toute irritée

Si vous avez l’habitude d’utiliser ce produit je ne vous force absolument pas à l’abandonner. De mon côté je suis bien contente de l’avoir fini, je n’en rachèterai pas ! Je ne vous le recommande pas, sans pour autant vous dire que ce produit est hautement toxique. Si vous voulez l’acheter et vous faire votre propre idée c’est sans doute mieux.  🙂

 

 

 

 

 

La Roche Posay – Effaclar : Gel moussant

J’aime ce gel moussant Effaclar de la Roche Posay, car j’ai l’impression qu’il ne me décape pas trop la peau quand je me lave le visage avec. Mais c’est peut être juste dans ma tête car je n’ai pas examiné la liste des ingrédients jusqu’ici. Je vais tâcher de décrypter tout cela avant de vous donner mon verdict final.

CarnetsDeMarine_Effaclar_LaRochePosay_GelMoussant

> Je tiens à rappeler que je ne suis absolument pas une experte en produits cosmétiques et je n’y connais rien aux ingrédients. De plus,  les taux de concentration des ingrédients dans les produits ne sont pas détaillés. Tout cela pour dire que je ne suis pas là pour vous dire : tel ingrédient est mauvais n’utilisez plus jamais de produit en contenant. Suivant son dosage et les autres ingrédients présents, son effet peut être totalement différent. Il faut donc faire bien attention lorsqu’on se lance dans l’analyse détaillée d’un produit. J’essaie ici d’aider à décrypter le charabia mais je ne suis pas experte et je ne vous impose rien. Si ce produit vous convient et que vous l’utiliser depuis longtemps n’arrêtez pas juste à cause de moi. Tout le monde est différent. De plus, je pense que comme moi, vous vous êtes tourné vers des produits La Roche Posay car on s’imagine tous que ce sont de bons produits et j’espère que c’est réellement le cas. <

Ingrédients :

  • Water,
  • Sodium laureth sulfate,
  • PEG – 8,
  • Coco betaine,
  • Hexylene glycol,
  • Sodium chloride,
  • PEG – 120 methyl glucose dioleate,
  • Zinc pca, sodium hydroxyde,
  • Citric acid,
  • Sodium benzoate,
  • Phenoxyethanol,
  • Caprylyl glycol,
  • Parfum

En lisant cette liste d’ingrédients plusieurs choses m’ont gêné.

  • Le parfum

Premièrement, le fait que ce gel contienne du parfum. Le parfum peut être allergisant ou juste irritant pour notre peau. Dans ce cas c’est quelque chose qu’on rince donc ça passe encore, mais personnellement je me passerais bien de ce parfum. Heureusement il est en fin de liste, on espère donc qu’il y en a peu (il me semble que les fabricants sont obligés de lister les ingrédients par ordre décroissant jusqu’à 1 % du contenu du produit cosmétique. Après ces 1 % le fabricant est libre de mettre les ingrédients dans l’ordre qu’il souhaite).

  • Le sodium laureth sulfate

Deuxièmement, le sodium laureth sulfate (SLES) : comme le Sodium Lauryl Sulfate (SLS) c’est un tensio-actif sulfaté avec une puissante action détergente (si puissante que le SLS est couramment utilisé pour le nettoyage industriel des sols et des moteurs). Le SLS et les autres tensio-actifs sulfatés sont en effet des ingrédients de choix pour les industriels car ils sont peu chers, moussent bien (on aime tous quand nos gels et shampoing moussent) et sont propices à la bonne conservation et stabilité des formules. Comme tout tensio-actif sulfaté, le SLS provoque également des picotements très prononcés s’il entre en contact avec les yeux. Picotements que les industriels essaient de réduire en ajoutant d’autres molécules dites moins irritantes.

C’est un irritant cutané dès 0,5% de concentration, le SLS s’avère extrêmement irritant dès 10 à 30% de concentration. Et il est ici en deuxième position dans la liste d’ingrédients… A savoir que certains savons contiennent 30% de SLS… Voilà, voilà, on continue de décortiquer la liste comme même ?

  • Le PEG-8

L’ingrédient suivant : le PEG-8. Mais qu’est ce que c’est que ce truc ? Moi aussi j’ai du mener ma petite recherche avant de comprendre. « Acronyme pour PolyEthylene Glycol. Les PEGs désignent tous les ingrédients cosmétiques qui en sont dérivés, et qu’on peut reconnaitre par les lettres PEG dans leur appellation officielle. »

Les dérivés de polyéthylène glycol sont très utilisés dans les produits cosmétiques, principalement en tant qu’humectants, pour « retenir » l’eau et prévenir le dessèchement, du cosmétique lui-même comme de la peau. Leur nom, sous la forme de leurs initiales suivies de leur poids moléculaire, indique leur origine et leur structure (un poids moléculaire inférieur à 500 signale une consistance liquide, un chiffre supérieur à 500 une graisse ou une cire). Le PEG-8 est ainsi un humectant se présentant sous forme liquide. La plupart sont plutôt bien tolérés par la peau, mais quelques-uns sont dotés d’un potentiel irritant s’ils sont utilisés en grandes quantités.

Certains articles mentionnaient que les PEG rendent la peau perméable et peuvent laisser passer des substances nocives !

Cependant ils sont principalement critiqués du fait de leur procédé de fabrication, un des plus polluants de la cosmétique pour l’environnement, et ils s’avèrent d’autre part assez difficilement biodégradables.

  • La coco betaine

La coco betaine, rien à redire (je pense), c’est un tensioactif doux et non polluant présent dans de nombreux produits cosmétiques traditionnels. Très bien tolérée par les peaux les plus sensibles et évite les irritations.

  • L’hexylène glycol

L’hexylène glycol, pas grand chose à en dire (je n’ai pas trouvé beaucoup d’articles) il est très utilisé comme solvant et agent de couplage (permet la réalisation des émulsions, à partir d’huile et d’eau).

J’ai trouvé beaucoup de choses sur les glycols en général. Ce sont des solvants chimiques souvent utilisés en remplacement de conservateurs. Les émulsifiants PEG (Polyéthylène glycol) et PPG (polypropylène glycol) sont également des glycols.

Quel est le danger ?   Ils sont responsables de réactions allergiques et de dessèchement de la peau (Propylene glycol, Butylene glycol, Pentylene glycol).

  • Le sodium chloride

Le sodium chloride est un liant qui va contrôler la viscosité du produit et qui sert aussi d’agent masquant (réduit ou masque l’odeur de base d’un produit). Dans les produits lavants liquides (shampooings, gels douches), il est utilisé cette fois uniquement comme régulateur de viscosité (épaississant) (le chlorure de sodium a en effet la propriété de faire précipiter les sels des tensioactifs anioniques et donc d’épaissir le produit).

Cette propriété explique pourquoi le chlorure de sodium se retrouve presque systématiquement dans les shampoings. Et c’est là qu’il est accusé d’être néfaste pour la kératine des cheveux (il décaperait la fibre capillaire en attaquant la kératine du cheveux). Mais ce n’est pas nôtre problème aujourd’hui. 🙂

  • PEG-120 methyl glucose dioleate

PEG-120 methyl glucose dioleate est un émulsifiant qui favorise la formation de mélanges entre des liquides non miscibles (comme par exemple l’eau et l’huile). C’est aussi un agent nettoyant. Il est considéré non irritant et permet même de réduire dans l’ensemble les effets irritants d’une formule. C’est visiblement sans danger sur les peaux en bonne santé. Mais j’ai vu quelques sites qui recommandaient de faire attention pour les peaux déjà irritées et abimées.

Attention, certains articles mentionnaient que les PEG rendent la peau perméable et peuvent laisser passer des substances nocives ! De plus, leur procédé de fabrication (éthoxylation) est très toxique.

  • Le zinc PCA

Le zinc PCA : c’est un minéral essentiel pour le renouvellement cellulaire et la santé de la peau. C’est un actif sébo-régulateur composé de zinc et de L-PCA, un “passe-partout” physiologique qui permet une meilleure pénétration et action. Ses vertus cicatrisantes et anti-inflammatoires en font un ingrédient de choix pour lutter contre les problèmes de dermatoses et d’acné. Son effet anti-bactérien permet notamment de lutter contre la prolifération des bactéries responsables de l’acné. Il permet également de réduire les rougeurs, et de protéger la production de collagène. Le zinc PCA possède également un effet hydratant et régule la production de sébum (un humectant qui maintient la teneur en eau d’un cosmétique dans son emballage et sur la peau).

  • Le sodium hydroxide

Le sodium hydroxide, j’avais de gros gros doutes sur cet ingrédient. Mais il faut aussi faire attention à ne pas tout juger trop vite. Oui, ce nom désigne la soude caustique, corrosive et fortement irritante à l’état pur. Le sodium hydroxyde est avec les corps gras, l’ingrédient de base des savons. En réagissant avec les acides gras, il accomplit la saponification qui donne des pains de savons solides. A la fin de ce  processus de saponification, il ne reste plus de Sodium hydroxyde libre dans la préparation et le produit peut-être utilisé sans danger pour nettoyer la peau.

En ce qui concerne les cosmétiques classiques (crèmes, produits nettoyants sans savon, lotions, etc…) le Sodium hydroxyde a une fonction annexe, qui est celle d’ajuster le pH. Le Sodium hydroxyde étant basique, il va diminuer l’acidité du produit final, en passant par exemple d’un pH acide de 3 (qui peut être irritant pour la peau) à un pH physiologique de 5. C’est dans le cadre de cette fonction qu’on retrouve le Sodium hydroxyde, souvent en fin de liste des ingrédients (oui il est bien vers la fin de la liste ici). Il n’a alors aucun effet quelconque dans le produit, s’il est utilisé à hauteur de 0,10% environ, et n’a absolument aucune action irritante. Vous n’avez donc rien à craindre si vous retrouver ce nom dans vos produits de soin, c’est simplement un régulateur de pH !

Attention s’il est en début de liste et s’il est en trop grande quantité par contre !

  • Le citric acid

Le citric acid ou acide citrique peut être utilisé dans les cosmétiques pour modifier ou stabiliser le pH du produit. Il possède aussi des propriétés astringentes qui dépendra de la quantité d’acide citrique contenu dans le produit. Il joue un rôle d’agent de chélation dont le but est de stabiliser le produit sur son aspect et/ou sa composition. Il peut servir d’agent masquant, pour « cacher » des odeurs d’autres composants du cosmétique.

L’acide citrique pouvant être quand même irritant, les cosmétiques en contenant une concentration élevée devront préciser sur leur emballage qu’ils ne doivent pas être mis en contact avec les yeux et d’envisager d’appliquer une protection solaire.

  • Le sodium benzoate

Le sodium benzoate est un conservateur qui inhibe le développement des micro-organismes dans les produits cosmétiques et un inhibiteur de corrosion. C’est également un agent masquant qui réduit ou masque l’odeur de base d’un produit. Toutefois, ce conservateur peut être irritant, allergène (comme de nombreux conservateurs) voire cancérigène quand il est associé à de la vitamine C dont l’association donnerait du benzène, à l’origine de leucémies et autres cancers… Tout cela reste assez flou, une chose est sûre si on peut l’éviter on l’évite mais cela risque d’être compliqué donc on réduit au minimum les produits en contenant.

  • Le phenoxyethanol

Le phenoxyethanol (“Phénoxyéthanol”, “phénoxytol” ou “EGPhE”. ‘2-phénoxyéthanol’), encore un ingrédient qui fait débat. Le phénoxyéthanol fait partie de la famille des éthers de glycol. Ces éthers sont des cosolvants eau-huile utilisés dans de nombreuses applications industrielles y compris cosmétique. La concentration maximale de phenoxyethanol autorisée dans les produits cosmétiques est de 1% ! Reconnu comme allergisant, le phénoxyéthanol peut provoquer de l’eczéma et de l’urticaire chez certains. Le phénoxyéthanol serait également porteur de risques cancérigènes, de fertilité pour l’homme et de toxicité pour le foetus.

Je vous recommande visiblement d’éviter les lingettes pour bébé qui en contiennent. Dans ce gel pour le visage, c’est quelque chose qu’on rince il y a donc peu de risque que ce soit véritablement grave d’en utiliser s’il y en a en petite quantité (on ne le sait pas). Toutefois, si on pouvait éviter ce serait mieux…

  • Le caprylyl glycol

Le caprylyl glycol, pour celui-ci je m’y suis reprise à deux fois rien que pour le taper. Un vrai charabia… C’est un émollient qui assouplit et adoucit la peau et un humectant qui maintient la teneur en eau d’un cosmétique dans son emballage et sur la peau. Il fait parti des alcools gras et solvants (Methyl / Propyl / Caprylyl -alcohol…).

Ils permettent de stabiliser et d’émulsionner les cosmétiques. Ces ingrédients de synthèse peuvent être irritants et sont polluants pour l’environnement. Ils possèdent à peu près les mêmes caractéristiques que les huiles minérales. J’ai donc encore une fois un avis mitigé pour cet ingrédient.

Mon Verdict

Maintenant que j’ai fait le détail de la liste des ingrédients de ce produit, même si je l’aimais bien avant cela, je pense que je ne l’utiliserais plus.

Tout le monde n’a pas le temps ni l’envie de lire en détails les ingrédients des produits qu’on achète. Je vous recommande de lire les 5 premiers ingrédients de la formule d’un produit qui vous intéresse : Si parmi ces 5 premiers ingrédients qui forment environ 70 % du produit, vous avez des composants qui font débats ou qui sont irritants, reposez le produit. Ici dès le deuxième ingrédient de la liste j’ai un problème…

Ce produit ne m’a pas irrité la peau, je n’ai pas eu de réaction allergique. Toutefois, j’avais clairement la peau desséchée après, même s’il ne me l’a pas décapé non plus. Je ne vous le déconseille pas mais je ne vous le recommanderais pas non plus. Dans l’ensemble les produits La Roche Posay m’ont déçu par leur inefficacité. Ne pas en mettre ou en mettre je n’ai pas vu de différence…

A vous de vous faire votre propre opinion, peut être que pour vous vous avez noté une véritable différence.