Pourquoi j’ai laissé mon rêve au fond des toilettes…

Quand j’avais 10 ou 11 ans, je pensais devenir écrivain. C’était mon rêve secret. J’étais profondément convaincu qu’il se réaliserait. Depuis mes 7 ans, je passais tout mon temps et l’argent de mes parents, à lire. A l’école j’avais de très bonnes notes en français, en langues et en histoire. J’adorais quand les professeurs nous demandaient de rédiger des rédactions ou d’inventer des histoires. L’expression écrite c’était mon dada !

Mais comme tous les enfants, j’ai fini par grandir et par faire ma rentrée au lycée. Lorsque vous entrez au lycée il faut choisir dans quel type de classe vous souhaitez vous orienter. Et ce choix est tout sauf anodin. Évidemment les élèves sont très mal informés et parfois s’en préoccupent peu. Les parents sont un peu perdus aussi. Tout le monde va à la chasse aux informations. Si j’avais écouté mes professeurs je n’aurais jamais été au lycée et surtout pas en section scientifique. Tout le monde devait devenir apprenti selon eux…

Mes deux sœurs aînées ont fait section scientifique. Pour mes parents il n’y avait pas de choix à faire. Dans mon innocence je pensais faire section littéraire. J’ai vite compris que ce n’était pas discutable…

Oui, j’ai fait mon adolescente et j’ai boudé. Je me suis enfermée dans ma chambre à écouter de la musique dépressive en me lamentant sur l’injustice que je subissais et oh combien mes parents étaient horribles ! Des tyrans sans cœur… Je n’ai jamais eu confiance en moi. Je ne me suis jamais aimée. Ma conviction d’enfant que j’étais faite pour devenir écrivain était maintenant noyée sous une brume de doutes. Oui, j’étais douée pour écrire des histoires, et alors ? Beaucoup d’autres l’étaient aussi. Qu’est-ce qui me différencierait des autres ? Arriverais-je à gagner ma vie de ce métier ?

Alors j’ai réfléchi puis j’ai discuté avec mes parents et décidé d’écouter leur avis. Oui, c’est bien beau de rêver mais ça ne rapporte rien. Avec un bac S j’avais plus d’options après mon bac que si j’avais fait L. En faisant section L, je me fermais beaucoup de portes. Et malheureusement, en France ce qui compte c’est les maths. Alors dans ma tête j’ai chiffonné mon rêve en une toute petite boule, je l’ai jeté aux toilettes et j’ai tiré la chasse d’eau. J’ai été en section mathématique et lorsqu’il a fallu choisir une spécialité j’ai été sadomasochiste jusqu’au bout : j’ai choisi mathématique alors que je voulais prendre SVT.

Soyons clair, je déteste les mathématiques mais jusqu’au niveau lycée il suffit d’apprendre par coeur les exercices pour s’en sortir. Refaire les exercices jusqu’à savoir appliquer la méthode sans avoir à la comprendre. Un chimpanzé peut le faire. Je ne dis pas que c’est facile, je dis que même quelqu’un comme moi qui déteste les maths et qui n’a aucun talent dans cette matière vous assure que jusqu’au niveau lycée tout le monde peut s’en sortir juste en travaillant. Par contre, au niveau prépa je vous le déconseille : c’est du suicide, n’allez pas en prépa math en pensant qu’en travaillant vous vous en sortirez !

Par la suite j’ai travaillé dans une petite maison d’édition en ligne pour me familiariser avec ce milieu qui m’avait tant attiré enfant. J’ai vu combien il est difficile de percer dans ce métier. En rédigeant le contenu pour le site de cette entreprise, j’ai remarqué à quel point j’étais brouillonne et que je faisais souvent des fautes d’inattention. Cela m’a appris la rigueur.

Encore aujourd’hui, il m’arrive de repenser à mon rêve d’enfant. Aurais-je réussi si j’avais tenté de m’y accrocher à publier un livre qui aurait plu ? Je ne sais pas. Est-ce que dans 20 ans je ferais une crise et je tenterais de réaliser ce rêve d’enfant ? Peut-être, en attendant je reste pragmatique et je remercie mes parents de l’avoir été pour moi à cet âge là. 😉

Une réflexion sur “Pourquoi j’ai laissé mon rêve au fond des toilettes…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.