14 lieux à visiter si vous passez quelques jours à Mexico

CarnetsdeMarine_Mexico

1. Musée national d’anthropologie
[
Métro : Ligne 7 arrêt « Auditorio »]

Situé juste en face du parc de Chapultepec se trouve l’un des plus grands musées d’anthropologie du monde. Il faut compter 3h de visite minimum (vous pouvez y passer la journée) les pièces sont incroyables et l’histoire contée est riche et complète. Le musée retrace l’histoire du pays de la préhistoire à aujourd’hui au travers une vingtaine de salles sur 2 étages et aussi dans les jardins le long du bâtiment. C’est une visite incontournable si vous séjournez à Mexico. Ne ratez pas la salle des mayas, c’est ici qu’est le calendrier original Maya.

2. Bosque de Chapultepec et château de Chapultepec
[
Métro : Ligne 1 arrêt « Chapultepec »]

Envie d’air frais et de verdure, le bois de Chapultepec est l’endroit parfait pour se ressourcer. Vous pourrez vous y balader tout l’après-midi si vous le souhaitez. Un exemple d’itinéraire est de commencer par le musée d’anthropologie le matin (ne manquez pas les « voladores » devant) puis d’aller se balader dans le parc, de faire une balade en pédalo sur le lac et de monter au Castillo de Chapultepec. On vous demandera de laisser votre sac à dos en bas (cela vous coûtera 10 pesos). Il y a un petit train qui monte jusqu’au château mais honnêtement c’est tout à fait faisable à pieds ! Vous profiterez d’une vue magnifique en haut et admirerez de magnifiques fresques murales et autres. C’est un lieu chargé d’histoire et je pense qu’il est incontournable. À noter que la visite est gratuite le dimanche (mais il y a plus de monde, forcément) et que l’entrée en semaine vous coûtera une cinquantaine de pesos, ce qui donne donc environ 3 euros.

3. Musée du « Templo Mayor » et Tenochtitlan
[Métro : Ligne 2 arrêt « Zocalo »]
Situé à proximité du Zocalo vous découvrirez là-bas les origines de Mexico. À droite de la cathédrale se trouve le « Templo Mayor », ce sont les ruines et fondations du plus grand empire Aztèque : Tenochtitlan. Détruit dans sa majorité par les conquistadors espagnols pour construire Mexico, Tenochtitlan avait la particularité d’être construite sur un lac aujourd’hui asséché. Le site est composé de ruines et d’un musée relativement petit. Tout au long du parcours, on retrace les recherches archéologiques qui ont été faites et qui ont permis de découvrir, il y a peu, les ruines. Aujourd’hui, vous remarquerez que Mexico s’affaisse due au fait qu’elle a été construite sur un lac asséché. Notamment, en vous baladant dans la cathédrale regardez la corde au bout de laquelle les lustres pendent, vous remarquerez qu’il y a un très léger soucis…
Comptez 50 pesos par personne pour le parcours en entier.

4. Coyoacan et la Maison de Frida Kahlo
[Métro : Ligne 3 arrêt « Coyoacan »]

Pour ceux qui prendront le métro pour vous y rendre, le plus souvent je descendais à l’arrêt juste avant appelé « Viveros » puis je traversais un grand parc où les mexicains vont souvent courir où marcher. Vous y verrez beaucoup d’écureils. Ensuite, je marchais une dizaine de minutes et j’arrivais à la maison de Frida Kahlo. Je vous invite à y aller tôt car il y a beaucoup de touristes, peu importe le jour, le mois, l’horaire, j’ai toujours fait un peu de queue. Cependant, entre faire un peu de queue et attendre 2h il y a une différence. Sachant que s’il y a beaucoup d’attente dehors, votre visite sera gâchée car la visite de la maison va se transformer en longue file d’attente… Attention, pour prendre des photos ou filmer à l’intérieur il faut payer un supplément. Le prix d’un ticket d’entrée pour un adulte sans réduction est de 200 pesos environ. Honnêtement, c’est une visite à faire, mais j’ai été déçue, il y a peu d’oeuvres intéressantes toutes déjà exposées dans d’autres musées. La maison est relativement petite. Si vous êtes fan de Frida allez-y, sinon il y a des choses plus intéressantes à faire.

Après la maison de Frida Kahlo marchez sur quelques mètres et vous arriverez dans le coeur de Coyoacan. Coyoacan est un endroit incontournable à visiter : les petits parcs avec les fontaines, les churros fourrés, les glaces artisanales, le marché « de artenasias », le monsieur qui vous fait des pancakes avec des formes amusantes dans le petit marché couvert, les églises, etc.

5. Monument à la révolution, Alameda, Torre Latinoamericana et le palais de Bellas Artes
[Métro : Ligne 3 arrêt « Hidalgo »]
Je vous invite à vous balader dans le parc de l’alameda ou vous trouverez des fontaines, une statue de Poséidon, un monument à Benito Juarez, etc. L’alameda est surplombée par la Torre Latinoamericana où vous pouvez boire un verre au dernier étage et avoir une vue imprenable sur la ville. Bellas actes ou le palais des beaux-arts de Mexico, est à la fois un musée et un théâtre, c’est un bâtiment aussi grand que magnifique. Vous pouvez le visiter pour ses expositions temporaires, son exposition permanente, mais aussi passer une soirée pour voir un spectacle où plusieurs fois par semaine sont joués les classiques du ballet ou l’opéra mexicain. Situé un peu plus loin vous trouverez « la Casa de los azuleros » où je vous invite vivement à prendre un repas.

À proximité de l’Alameda et à l’opposé de Bellas artes se trouve un grand monument à la révolution. Je vous invite à faire un détour de quelques mètres car il vaut le coup d’oeil. Situé place de la République, l’édifice est initialement prévu pour être le palais législatif national durant le régime de Porfirio Díaz. Le projet fut finalement abandonné et devint un monument à la révolution. Il sert également de mausolée pour les héros de la révolution. Il est considéré comme la plus haute arche du triomphe du monde : il s’élève à 67 mètres de haut.

6. Paseo de la reforma et l’ange de l’indépendance
[Métro : Ligne 1 arrêt « Sevilla » ou « Insurgentes »]
L’ange de l’indépendance est une statue faite de feuilles d’or, située en haut d’une colonne de 36 mètres. Vous la trouverez au bout du « paseo de la Reforma ». L’ange a été érigé en 1910 à l’occasion des 100 ans de la révolution. La statue s’inspire très TRES fortement de la statue du génie de la liberté situé sur la colonne de juillet, place de la bastille à Paris. Sous la statue vous verrez souvent des jeunes filles habillées dans des robes à froufrous, se prendre en photo avec des ami(e)s habillé(e)s tout aussi ridiculement. En effet, à quinze ans les mexicaines font de grosses fêtes et ont pour coutume de venir se prendre en photo bien habillé sous la statue voire de louer une limousine pour l’occasion… (Je me passerai de tout commentaire à ce sujet).
Le « paseo de la Reforma » est une avenue longue de 14,7km qui traverse Mexico. Elle fut bâtie sur les ordres de Maximilien Ie et s’inspire des grands boulevards européens de l’époque. Elle débute au parc de Chapultepec, passe le long de la Torre Mayor (le plus haut gratte-ciel d’Amérique latine en 2015), traverse la Zona Rosa jusqu’à la plaza de la Constitución (Zócalo) puis passe par l’avenue Juárez et la rue Francisco I. Madero. Tout le long de l’avenue, vous pouvez admirer des statues et des fontaines représentants des personnes qui ont marqué l’histoire (ou non, comme la statue de Diane la chasseresse…).

7. Musée Soumaya
[Métro : Ligne 7 arrêts « Polanco » ou « San Joaquin »]
C’est le musée du milliardaire Carlos Slim et il vaut le détour. Je ne suis personnellement jamais entrée dedans mais je l’ai vu de l’extérieur et il est assez impressionant. Le musée est ouvert tous les jours et il est gratuit ! « Le musée en lui-même est inspiré des œuvres de Rodin. La zone d’exposition, de 6 000 m2, est répartie sur 6 étages. La façade, couverte par 17 000 hexagones, reflète la lumière du soleil ». Il est intégré dans un ensemble commercial avec des bureaux, des boutiques, des bibliothèques, une salle de spectacle de 1500 places, un hôtel cinq étoiles, etc. 

CarnetsdeMarine_Mexico

Musée Soumaya

8. Zocalo avec la cathédrale
[Métro : Ligne 2 arrêt « Zocalo »]
Aussi appelé Plaza Constitucion, le Zocalo est le coeur de la ville de Mexico. Cette place immense avec un immense drapeau mexicain en son centre est un des endroits à ne pas manquer à Mexico DF. Elle est entourée par la cathédrale métropolitaine de Mexico (le sagrario juste à sa droite) et le palais du Gouvernement du District Fédéral. Vous y verrez peut-être des manifestations ou des événements locaux (sportifs, culturels, etc.). Elle a une importance symbolique au yeux des mexicains car c’est ici qu’a eu lieu « El grito » lors de la révolution de 1810. Baladez-vous dans le quartier il y a beaucoup de choses à voir.

9. Musée Franz Mayer
[Métro : Ligne 2 ou 8 arrêt « Bellas Artes »]
Je ne l’ai pas visité,  mais je pense en effet qu’il doit être intéressant à découvrir. Ne faites pas mon erreur et allez profiter de ce musée qui contiendrait une des plus larges collections d’objets d’arts latino-américains. Franz Mayer, un homme qui travaillait dans la finance, a fait don d’oeuvres d’art décoratif mexicain de très grande qualité qu’il aurait amassé pendant plus de 50 ans : textiles, argenterie, meubles et céramiques. Ces trésors de la période coloniale (une partie seulement) sont exposés dans l’ancien hôpital et orphelinat de San Juan de Dios, au nord du parc de l’Alameda. Non loin de ce musée vous pourrez trouver aussi « el museo  nacional de las estampas », « el museo memoria y toleracia » ou encore plus du côté de Bellas artes « el edificio de correos » (je recommande celui-ci en particulier).

10. San angel & Tlalpan
Ces deux quartiers de Mexico sont très agréables pour se promener. Vous trouverez de petites boutiques d’artisanats, des restaurants typiques, des églises, des petits parcs, etc.  J’ai trouvé beaucoup de petits cadeaux à San Angel notamment, je n’ai pas trop aimé l’artisanat exposé au marché de Coyoacan.

11. La basilique de Notre Dame de « Guadalupe » ou la « Villa Basilica »
[Métro : Ligne 6 arrêt « La Villa Basilica »]
15 à 20 millions de pèlerins se rendent tous les ans à la Basilique Notre-Dame de Guadalupe de Mexico (dont près de la moitié les jours précédents le 12 décembre, fête de la Vierge de Guadalupe), ce qui en fait le monument catholique le plus visité après le Vatican. Elle expose la tunique de Juan Diego Cuauhtlatoatzin où s’est imprimée l’image de la Vierge Marie, à la suite de son apparition à ce berger. Ce qui est amusant c’est que vous trouverez là-bas de nombreux édifices à visiter.
(a) La première basilique, encore ouverte aux visites malgré le fait qu’elle risque de s’effondrer. Si vous vous baladez à l’intérieur vous remarquerez que le sol est très incliné, la basilique comme le reste de la ville est en train de s’afaisser. Elle est en cours de rénovation.
Juste à côté vous pourrez visiter (b) la nouvelle basilique, dans un style très… moderne. C’est spécial, personnellement je n’aime pas trop mais ça vaut le coup d’oeil. Sous le choeur il y a des tapis roulant qui permettent aux personnes d’admirer la « virgen de Guadalupe » sans gêner les autres. À l’arrière, il y a une boutique qui vend des objets religieux.
(c) Prenez le chemin qui monte derrière, vous trouverez en haut de la colline la petite église où le berger aurait vu la vierge à plusieurs reprises (je crois me rappeler de 5 apparitions à plusieurs années d’intervalles mais je ne suis pas sûre). Vous pourrez également admirer une magnifique vue de Mexico.
Redescendez et vous trouverez (d) un petit bâtiment où se trouve un puit appelé « la fontaine de jouvence » ainsi que des peintures aux murs représentants les différentes apparitions de la vierge au berger.
Situé près de l’ancienne basilique se trouve (e) une grande horloge ainsi qu’un calendrier maya sur le côté de l’horloge.
Plus loin (f) un grand dessin du drapeau mexicain il me semble, gravé au sol sur une grande place. On le distingue mieux d’en haut depuis la colline.

Je ne sais pas si je devrais dire cela, j’ai peur que cela soit mal interprété, toutefois si vous venez en métro comme je l’ai fait, puis que vous marchez jusqu’à la basilique ne prenez pas peur. Plus vous vous rapprocherez plus vous rencontrerez des gens un peu « bizarres », des gens très désespérés venant prier la vierge : des malades, des estropiés, des personnes un peu dérangés, etc. Ces gens là sont très pieux et viennent chercher du réconfort auprès de la vierge. Ils vont demanderont de l’argent parfois plus agressivement que d’habitude (ceci n’est que mon ressenti personnel) n’ayez pas peur de dire non ou oui selon votre souhait. Ils ne sont pas vraiment dangereux, juste désespérés. Malheureusement, je sais d’expérience que cela peut laisser une mauvais impression, une amie qui était avec moi à ce moment n’a pas beaucoup apprécié de se faire insulter pour ne pas avoir donné d’argent… Elle n’avait qu’une hâte, quitter cet endroit. Nous n’avons pas forcément l’habitude de voir autant de misère… 

12. Xochimilco ou la petite Venise de Mexico
[Métro : allez jusqu’à « Tasquena » sur la ligne 2 puis prenez le TR (Tran Ligero) jusqu’à Xochimilco]
Patrimoine de l’Unesco, xochimilco est un jardin flottant. Le lac sur lequel reposait l’ancienne cité Tenochtitlan ne s’est pas complètement assécher  ce qui nous donne un réseau de canaux, appelé « là où naissent les fleurs ». Laissez-vous guider par un rabatteur, il vous donnera l’opportunité de faire une balade en bateau d’environ 2h, avec des bateaux de commerce ambulants. Vous trouverez de tout là-bas : restaurants, groupes de mariachis, magasins de souvenirs, etc. Attention, je vous invite vivement à négocier les prix.
Il existe également un lieu insolite à Xochimilco appelé « La Isla de las munecas » ou l’île aux poupées. C’est un peu effrayant et bizarre donc je ne le recommande pas à tout le monde…

13. La condesa
Pour sortir et manger le soir, le quartier des expatriés est le plus recommandé. Vous y trouverez un grand parc, beaucoup de gens se baladant avec des chiens, beaucoup de restaurants, cafés, bars, etc. Je n’en ai testé que 3 là-bas, bons mais pas fou ( la nonna, contramar, AzulCondesa) . Toutefois, je vous recommande un restaurant où j’ai enfin pu manger de la SUPER bonne viande : le MIT Steak Bar ! Les prix sont un peu plus élevés que dans d’autres restaurants mais cela reste abordable et la viande est vraiment délicieuse.

14. Arena Mexico
[Métro : Ligne 1 arrêt « Cuahtemoc »]

Si vous souhaitez assister à une « lucha libre », je vous invite à aller à l’Arena de Mexico.

Il y aurait encore bien des choses à visiter comme « la universidad », la « ciudad deportiva », « Puebla », le musée de la torture près du Zocalo, le musée des fresques de Diego Rivera, etc. Malheureusement, il faut savoir faire des choix, ceci n’est que ma vision de ce qu’il faut visiter à Mexico si d’aventure vous veniez y passer quelques jours. Toutefois, chacun est libre de visiter ce qui l’intéresse et cet article ne doit pas vous empêcher de chercher par vous-même d’autres lieux où vous rendre.  🙂

Pour trouver le plan du métro de Mexico, cliquez sur ce lien.

CarnetsdeMarine_Mexico

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.