Je suis une addict…

CarnetsdeMarine_AddictionALaNourriture

… À la bouffe ! Vous êtes quelqu’un qui mange trop et de manière compulsive quand :

  • Vous pensez déjà à manger plus tard alors que vous êtes en train de manger
  • Vous ne pouvez pas passer devant un endroit où l’on vend un aliment en particulier sans vous arrêter pour l’acheter
  • Quand le pourvoyeur de nourriture connaît tous vos aliments habituels ou favoris
  • Quand vous mangez dès que vous rentrez à la maison le dessert ou le pain ou tout autre aliment que vous venez d’acheter dans le but premier de manger lors d’un prochain repas (qui n’a pas lieu dès que vous rentrez)
  • Quand parfois vous mangez un aliment dans le magasin où vous l’avez acheté, dans la rue ou dans votre voiture
  • Quand vous revenez sans cesse à la cuisine tant qu’il y a encore des restes de nourriture

Sur cette liste il y a plusieurs comportements alimentaires qui me correspondent. J’ai toujours eu un problème avec mon alimentation. Je pense que cela est apparu dès mes 13 ou mes 14 ans. En me baladant sur des blogs j’ai pu constaté que je n’étais pas la seule à lutter contre mon addiction. Je me retrouve dans de nombreux commentaires et cela ne m’encourage pas, non, cela me déprime encore plus de voir que nous sommes aussi nombreux (ses) et de voir que peu importe l’âge cela ne s’améliore pas. Des personnes de 60 ans vous explique qu’à certaines périodes de leur vie cela s’est amélioré pour finalement rechuter quelques années plus tard. J’en conclus que l’addiction à la nourriture est tout aussi dangereuse que l’addiction à la cigarette ou à l’alcool. Le pire étant que nous sommes obligés de nous alimenter pour survivre. Dans le cas de la cigarette et bien vous arrêtez et il vous arrive d’être tenté. Toutefois, dans le cas de la nourriture la tentation est là 365 jours par an 3 fois par jour.

J’ai toujours plus ou moins su que j’avais un problème avec la nourriture. Cela ne veut pas dire pour autant que je l’acceptais ni que je l’admettais. Ce n’est que récemment que j’ai fait mon coming out auprès de moi-même. Je me suis fixée dans le glace et j’ai accepté que j’avais un problème avec la bouffe, que je ne suis  pas juste gourmande, je suis accro. Heureusement, j’ai la chance d’avoir un compagnon compréhensif et lorsque je lui en ai parlé il m’a dit que lui le savais depuis qu’il m’avait rencontré. 😉 Il m’accepte comme je suis même si je suis folle et que je passe mon temps à bouffer des céréales au lit. Je n’ai pas à me sentir mal ou à me cacher pour laisser libre cours à mon addiction. Je pense que le fait qu’il m’accepte même avec mon addiction m’aide beaucoup à l’accepter.

CarnetsdeMarine_AddictionALaNourriture

Cependant, tout n’est pas tout rose et il ne faut jamais se reposer sur les autres pour être heureuse. Qu’il m’accepte comme je suis est une chose, que cela m’aide est une chose, mais que j’accepte la personne que je suis et que je l’apprécie en est une autre. Mon quotidien est fait de jours où j’arrive à me contrôler au milieu de jours où cela me paraît normal de manger un paquet de gâteaux en une soirée. Évidemment, je ne peux pas aimer une personne aussi faible mentalement…

Heureusement, je n’ai pas le luxe de contempler ma pathétique petite personne et je suis bien trop prise par le boulot, les études, la famille, etc. pour avoir le temps de réfléchir trop en détails à cette addiction dont j’ai hérité je ne sais comment. Je me contente de penser cela :

  • OUI, j’ai une addiction à la nourriture
  • NON, je n’en serai jamais « guérie »
  • OUI, j’accepte mon addiction
  • OUI, je me déteste d’être aussi faible psychologiquement
  • OUI, cela m’épuise de toujours essayer de contrôler ce que je mange
  • OUI, pour moi manger n’est plus un plaisir mais une torture
  • OUI, je me compare aux autres
  • NON, je ne suis pas dépressive, suicidaire ou boulimique
  • OUI, ma vie sera une lutte constante contre moi-même
  • NON, je ne vais pas pleurer pour cela ou me victimiser : des enfants meurent de faim dans le monde, des terroristes se font sauter partout, etc. Je pense qu’il y a plus grave que « Marine est accro à la nourriture »
  • NON, cela n’aide pas quand des gens font des remarques sur mon poids ou sur mes habitudes alimentaires et me donnent des conseils en croyant bien faire, je sais déjà tout cela, je ne fais que me détester encore plus
  • NON, je n’ai pas eu de traumatisme dans l’enfance, je n’ai pas manqué de nourriture et je ne pense pas qu’il y ait de cause à cette addiction à part mon manque d’amour propre
  • NON, je ne pense pas que trouver la cause (s’il elle existe) soignera mon addiction
  • NON il n’y a pas de traitement miracle juste une lutte de toute une vie qui m’attend et j’essaie de m’y faire

CarnetdeMarine_AddictionALaNourriture

J’ai choisi d’écrire sur ce sujet aujourd’hui car j’espère que cela m’aidera à l’accepter et à le relativiser. Oui je suis accro à la nourriture et alors ? Il y a des choses plus grave comme mon avenir professionnel sérieusement en péril avec la situation économique actuelle… Bref, ne parlons pas de choses déprimantes. J’espère apporter un regard neuf sur le sujet et dédramatiser la situation. Si vous aussi vous êtes accro à la nourriture ou même si vous êtes juste un grand gourmand, j’espère que cet article vous aidera. 😉

CarnetdeMarine_AddictionALaNourriture

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.