Qu’est-ce que les « Panama Papers » ?

CarnetsdeMarine_Panama Papers

Les #PanamaPapers : le plus gros scandale d’évasion fiscale de l’histoire (merci le big data).

#Quand

C’est “Le Monde” qui révèle le scandale ce dimanche 3 avril, en même temps que 106 autres médias du monde entier. Responsables politiques de tous les continents, milliardaires en vue, pontes du football mondial ou anonymes, ils sont des milliers à être mouillés : l’affaire des Panama Papers est un violent coup de pied dans la fourmilière de l’évasion fiscale. Près de 11,5 millions de documents ont été piratés dans les archives d’un “champion du monde” de la création de sociétés offshore : le cabinet panaméen Mossack Fonseca.

#Combien

Ces fichiers remontent à la création du cabinet en 1977 : plus de 214.000 entités “offshore” créées ou administrées par cette seule société sur 38 ans, dans 21 paradis fiscaux différents et pour des clients de plus de 200 pays. Et ces clients ne sont pas n’importe qui : 12 chefs d’Etat dont 6 en activité, 128 responsables politiques et hauts fonctionnaires de premier plan du monde entier, et 29 membres du classement Forbes des 500 personnes les plus riches de la planète. 107 médias du monde entier ont travaillé pendant 9 mois pour tirer des informations des 2,6 téraoctets de données qu’ils avaient et les mettre en forme.

#Qui

Tout commence début 2015, lorsque des journalistes du quotidien allemand “Süddeutsche Zeitung” commencent à enquêter sur le rôle de Mossack Fonseca dans la fraude fiscale présumée de la Commerzbank, 2e banque d’Allemagne. C’est alors qu’ils entrent en contact avec cette source anonyme, dont la collaboration va dépasser toutes leurs espérances : grâce à un accès pirate au serveur de messagerie électronique du cabinet panaméen, l’individu commence à leur transmettre cette “mine d’or” au compte-goutte.

#Comment

Face à cette masse de données dont l’authenticité ne fait plus de doute, la rédaction du quotidien munichois décide d’appeler à l’aide de l’ICIJ, le Consortium international du journalisme d’investigation, basé à Washington. “Le Monde” participe à ce gigantesque travail commun, aux côtés de médias indiens, suisses, russes, américains, brésiliens ou japonais.
Les révélations paraîtront en feuilleton tout au long de la semaine. Néanmoins, on sait d’ores et déjà que le président russe Vladimir Poutine, par le biais de son entourage, la famille al-Assad en Syrie ainsi que le Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson, font partie des chefs d’Etat éclaboussés par le scandale. On a appris ce matin que des proches de Marine Le Pen sont mis en cause dans le scandale.

#FraudeOuPasFraude

Cependant, n’oublions pas que ces bénéficiaires « n’ont pas toujours » fraudé, si par exemple ils ont déclaré leurs « opérations aux autorités du pays ». En effet, il existe des utilisations légitimes des sociétés offshore, des fondations ou des trusts. Une chose est certaine : les révélations des Panama Papers ne font que commencer…

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.